Alliance d’Israël et Miséricorde de Dieu [1]

 

 «וַיַּעֲבֹר יְהוָה עַל-פָּנָיו וַיִּקְרָא, יְהוָה יְהוָה אֵל רַחוּם וְחַנּוּן» (שמות ל”ד, ו’).

«La Divinité passa devant lui et proclama: ADONAÏ, ADONAÏ, Dieu Eternel miséricordieux et clément» (Ex. 34, 6)

Moïse, intercesseur d’Israël auprès de l’Eternel après la faute du veau d’or,  en appelle à l’attribut de Miséricorde divine. Cette compassion conduisant au pardon se fonde sur le refus catégorique de Moïse d’être le Père d’une nouvelle nation comme Dieu le lui promet. Autrement dit, la requête de pardon accordée à Dieu aux Enfants d’Israël s’appuie sur l’Alliance contractée avec les trois Patriarches qui est irréversible et indéfectible.  L’Eternel, lié à tout jamais par ce Pacte,  ne peut en aucune façon briser ce lien d’Amour maintes fois renouvelé dans l’Histoire d’Israël (Alliance avec Abraham, Isaac et Jacob, Alliance sur le Mont Sinaï, Alliance de Moav, Alliance dès l’Entrée en Erets Canaan…).

«כִּי אֵל רַחוּם יְהוָה אֱלֹהֶיךָ, לֹא יַרְפְּךָ וְלֹא יַשְׁחִיתֶךָ וְלֹא יִשְׁכַּח אֶת-בְּרִית אֲבֹתֶיךָ אֲשֶׁר נִשְׁבַּע לָהֶם» (דברים ד’, ל”א).

«Car, c’est un Dieu miséricordieux  que l’Éternel, ton Dieu, il ne te délaissera pas, il ne consommera pas ta perte, et il n’oubliera point l’alliance de tes pères, l’alliance qu’il leur a jurée». (Deut. 4, 31)

La miséricorde divine requise avec grande conviction et dévouement par Moïse a pour dessein de révéler le pouvoir réparateur et rédempteur du Dieu de l’Infini avec Israël dénommé Na’hala, Héritage:

«וְסָלַחְתָּ לַעֲו‍ֹנֵנוּ וּלְחַטָּאתֵנוּ וּנְחַלְתָּנוּ» (שמות ל”ד, ט’).

«…mais tu pardonneras notre iniquité et nos péchés et nous resterons ton héritage» (Ex. 34, 9)

 

«וְהוּא רַחוּם יְכַפֵּר עָו‍ֹן וְלֹא-יַשְׁחִית:וְהִרְבָּה לְהָשִׁיב אַפּוֹ וְלֹא-יָעִיר כָּל-חֲמָתוֹ» (תהלים ע”ח, ל”ח).

«Mais lui, plein de miséricorde, pardonne les fautes, pour ne pas détruire; bien souvent il laisse sa colère s’apaiser, et ne suscite par son courroux». (Ps. 78, 38)

«וּבְרַחֲמֶיךָ הָרַבִּים לֹא-עֲשִׂיתָם כָּלָה וְלֹא עֲזַבְתָּם: כִּי אֵל-חַנּוּן וְרַחוּם, אָתָּה» (נחמיה ט’, ל”א).

«Cependant, dans ta grande miséricorde, tu ne les as pas complètement anéantis ni délaissés, car tu es un Dieu clément et miséricordieux». (Néhémie 9, 31).

Ra‘HOUM  (רַחוּם), est construit à partir de la racine R.H.M. (ר.ח.מ), racine du substantif «matrice, utérus» (Ré‘HéM, רֶחֶם). Or, l’utérus (Gen. 20, 18; 29, 31; Jer. 1, 5) constitue le lieu privilégié où l’embryon reçoit tous les éléments nutritifs (en inversant les lettres de Re’HeM, on obtient le mot ‘HoMeR, חֹמֶר, la matière biologique) et l’affection gratuite (en araméen, «amour» se dit רַחֲמִין, Ra’HaMiN de la même racine que Re’HeM, רֶחֶם) nécessaires à sa vie et à l’accomplissement de sa pleine formation physique dont  l’accouchement constitue l’aboutissement final (Ps. 110, 3).

A l’image d’une femme enceinte (רֶחֶם), Dieu porte en son sein  l’univers et le maintient par le déploiement de sa clémence infinie (רַחֲמִים/Ra’hamim).

Cordial shalom d’Israël,

Pour plus d’informations sur nos cours d’Hébreu biblique, CLIQUEZ sur ce lien.

Haïm Ouizemann

Haimo@eteachergroup.com

3 Responses to Alliance d’Israël et Miséricorde de Dieu [1]

  1. shmuel says:

    magnifique.seulement il est est en mon aens Haim domage d’utiliser cette version francophone pour traduire les versets.
    “la divinite”,pourquoi ne pas traduire directement par :”tetagramme”?,sachant que chacun comprendra qu’il s’agit du “Nom” de D.ieu.ainsi que “Ado.nai,etant done que suivant les traduction cela est change par “Seigneur”,D.ieu,Eternel.
    scela permetraiit a chacun et surtout aux Chretiens non hebrophone” de saisir plus exactement la portee du verset biblique.

    • Haïm says:

      Shmouel shalom,
      Merci a toi pour cette remarque tout a fait judicieuse. Il est quasiment impossible de traduire, en francais, les Noms hebraiques se rapportant a la Divinite. J’espere a ce sujet consacrer un article sur les Noms de Dieu. Je m’efforcerai d’expliquer l’Unite de Dieu a travers la multiplicite de Ses Noms. Je dois avouer que bon nombre d’etudiants, Chretiens comme Juifs, m’interrogent sur cette question difficile relative aux Noms divins et a leur traduction. Je prends donc note de ta remarque a laquelle je repondrai de maniere plus precise dans un prochain article.
      Toda rabba,
      Amities,
      Haim O.

  2. shmuel says:

    tout a fait.notemment lors qu’il est marque en hebreu le tetagramme puis en suivant “ado.nai”alors que tetagramme lui meme est lu “ado.nai”.
    les chretien en general il est vrai n’ont aucune idee des differents”poids” des mots utilises en referrence au divin.entre:El,Eloim,le tetagramme,ado.nai.pour eu c’est du pareil au meme.je ne parle pas des qualificatifs tel que “El shad.ay “et autres,mais bien de ce qui toute au divin en hebreu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>