Alliance universelle et Miséricorde de Dieu [2]

Le terme Ra’HOUM (רַחוּם) («Amour gratuit, Providence divine») s’applique à tous les domaines de la Vie. L’Eternel, comparé à un père soucieux du bien-être de ses enfants et à une mère nourricière, ne peut abandonner Ses faibles créatures portant le sceau de son image:

«כְּרַחֵם אָב עַל-בָּנִים רִחַם יְהוָה עַל-יְרֵאָיו. כִּי-הוּא יָדַע יִצְרֵנוּ; זָכוּר כִּי-עָפָר אֲנָחְנוּ» (תהלים ק”ג, י”ג-י”ד).

«Comme un père compatissant à l’égard de ses enfants, l’Eternel prend pitié de ceux qui le craignent;  car il connaît, lui, nos penchants. Il se souvient que nous sommes poussière.»(Psaumes 103, 13-14)

«הֲתִשְׁכַּח אִשָּׁה עוּלָהּ מֵרַחֵם בֶּן-בִּטְנָהּ  גַּם-אֵלֶּה תִשְׁכַּחְנָה וְאָנֹכִי לֹא אֶשְׁכָּחֵךְ» (ישעיה מ”ט, ט”ו).

«Est-ce qu’une femme peut oublier son nourrisson, ne plus aimer le fruit de ses entrailles? Fût-elle capable d’oublier, moi je ne t’oublie point!» (Isaïe 49, 15)

Sans cette compassion de tous les instants, le monde retournerait immédiatement à l’état de «Tohou Vavohou» (tohu-bohu), de désordre cosmique. Cependant, la source biblique interroge notre conscience en nous soumettant à l’épreuve: devons-nous accorder, en toutes circonstances, notre miséricorde et notre pardon? La Bible hébraïque met en garde contre la fausse miséricorde susceptible de dégénérer en cruauté. Pour preuve: Saül épargnera Agag duquel naîtra Aman, le descendant de l’ennemi d’Israël Amalek, mais ordonnera la mise à mort de quatre-vingt-cinq Cohanim, prêtres, en raison de leur soutien généreux et de la compassion dont ils surent faire preuve à l’égard de David  (I Sam. 22, 19). Les Sages traduisent cette attitude par l’adage suivant: «Tous ceux qui en viennent à  pardonner la cruauté des hommes finissent par agir cruellement à l’encontre des hommes d’amour».

Le prophète Yona (Jonas) refusant le pardon de Dieu aux hommes et femmes de  Ninive fuit sa mission d’envoyé divin :

«… קִדַּמְתִּי לִבְרֹחַ תַּרְשִׁישָׁה: כִּי יָדַעְתִּי כִּי אַתָּה אֵל-חַנּוּן וְרַחוּם אֶרֶךְ אַפַּיִם וְרַב  חֶסֶד וְנִחָם עַל הָרָעָה» (יונה ד’, ב’)

« Je me suis empressé de fuir à Tarsis. Car je savais que tu es un Dieu clément et miséricordieux, plein de longanimité et de bienveillance, prompt à se  raviser de faire le mal »  (Yona 4, 2)

«וַיַּרְא הָאֱלֹהִים אֶת-מַעֲשֵׂיהֶם כִּי שָׁבוּ מִדַּרְכָּם הָרָעָה וַיִּנָּחֶם הָאֱלֹהִים עַל-הָרָעָה אֲשֶׁר-דִּבֶּר לַעֲשׂוֹת-לָהֶם וְלֹא עָשָׂה» (יונה ג’, ט’-י’)

«Dieu, en effet, considérant leur conduite (littéralement: leurs actes), voyant qu’ils avaient abandonné leur mauvaise voie, revint sur la calamité qu’il leur avait annoncée et ne l’accomplit pas». (Yona 3, 9-10)

Dieu qui est Amour assure aux hommes un avenir fait d’espérance et de foi (Ma‘HaR, מָחָר, «demain»: ces lettres sont identiques à celles du mot רַחוּם, רחם mais inversées): מָחָר, demain, un nouveau jour commence, avec l’espoir d’un renouvellement de l’Amour gratuit de Dieu (רַחֲמִים) et l’inébranlable foi que chaque jour est un jour nouveau:

«עוֹלָם חֶסֶד יִבָּנֶה» (תהלים פ”ט, ג’)

«Le monde se bâtira sur l’Amour» (Ps. 89, 3).

La miséricorde de Dieu s’accompagne très généralement du terme «clémence», «indulgence» (‘Hanoun), terme hébraïque indiquant la grâce, le don gratuit de l’Eternel. Emplissant l’univers, cette clémence sans limite associée à la compassion de Dieu s’étend  à l’ensemble du genre humain:

«חַנּוּן וְרַחוּם יְהוָה אֶרֶךְ אַפַּיִם וּגְדָל-חָסֶד» (תהלים קמ”ה, ח’).

«Clément et miséricordieux est l’Eternel, tardif à la colère et abondant en amour» (Ps. 145, 8)

Cordial shalom,

Haïm Ouizemann

Haimo@eteachergroup.com

8 Responses to Alliance universelle et Miséricorde de Dieu [2]

  1. Heidi Lauber says:

    Etude remarquable, autant par sa richesse que par sa concision. Il faudrait penser à regrouper ces reflexions dans “recueil de vocabulaire biblique.

  2. Dany says:

    Magnifiques textes choisis pour décrire la Bonté, la Clémence , la Miséricorde du Dieu T
    out Puissant! … Pour son Peuple pour la Veuve et ses Orphelins …Dans chaque conditions Dieu est Présent et Aimant pour ceux qui L’Aiment et le Craignent , Béni sois son Saint Nom …Maranatha Yéchoua’…Merci Haïm , Cordial Shalom .

    • cathou says:

      Bien d’accord Dany. Haïm écrit de beaux articles, intéressants à lire, et qui donnent envie de penser, de raisonner, de débattre, de partager .. C’est une grande richesse de pouvoir en profiter.

      • Haïm says:

        Cathou shalom,
        Merci !
        Amities,
        Haim O.

      • Haïm says:

        Cathou shalom a toi,
        L’interet de ces articles est d’eveiller la reflexion et le dialogue. La Parole divine s’ouvre a l’humain afin que nous apprenions nous memes a nous ouvrir aux autres. La richesse reside a ne point douter dans le partage. Riche est celui qui partage!
        Merci Cathou,
        Amities,
        Haim O.

        • cathou says:

          Oui Haïm Riche est celui qui cherche, qui demande, qui partage ce qu’il comprend, ce qu’il a, et ce qu’il ne comprend pas, ce qu’il n’a pas.

    • Haïm says:

      Dany shalom,
      A propos de Misericorde divine, je t’invite a revoir notre premier seminaire biblique: ” Yona, la Misericorde de Dieu”
      https://www.youtube.com/watch?v=VmCqfBj8ASk
      Toda rabba,
      Cordial shalom,
      Haim

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>