Hanouccah (חֲנֻכָּה), le secret de l’éternité d’Israël (Seconde partie)

 

Les symboles de la Menora

L’huile d’olive, élaborée avec peine à partir d’un arbre à la culture difficile et délicate, prenant racine dans la terre rocailleuse d’Israël, sert à allumer la Menora alliant la matière (un seul bloc d’or pur: Ex. 25, 31) à l’esprit (la lumière). Le monde grec, étranger à cette vision unificatrice et holistique de la tradition hébraïque considérant la matière et l’esprit comme un tout, souille, outre l’autel et les ustensiles servant au culte, l’huile de la Menora. L’huile rappelle la particularité identitaire d’Israël qui, tout au long de sa longue et difficile histoire, ne put se fondre dans aucun peuple, comme l’huile ne peut se fondre dans l’eau.

Or, la lumière de la Menora constitue le symbole de l’âme d’Israël et rappelle la mission universelle d’Israël de devenir un phare pour l’ensemble des familles de la terre, selon la promesse faite à Abraham (Gen. 12, 2-3). Son mystère est celui de l’éternité d’Israël.

Symbole de l’Esprit divin:

Une simple étincelle de lumière a la force de repousser la plus obscure des ténèbres spirituelles, c’est-à-dire du joug des empires qui se sont succédé pour dominer ce petit pays et en éradiquer toute trace d’identité et de culte du Dieu d’Israël. La Menora, le chandelier à sept branches, dont les lampes éclairent de manière constante, symbolise la lumière et la Justice divines.

«Je vois un chandelier tout en or (מְנוֹרַת זָהָב) son récipient sur son sommet, ses sept lampes alignées et sept conduits pour les lampes qui en couronnent le sommet. Puis, deux oliviers à ses côtés, l’un à droite du récipient, l’autre à gauche… Et l’Ange qui parlait avec moi, répondit, et me dit : Ne sais-tu pas ce que [veulent dire] ces choses? Et je dis : Non, mon Seigneur! Et il répondit, et me dit : C’est ici la parole de l’Eternel à Zorobabel, disant : Ni par la puissance ni par la force, mais bien par mon esprit! (לֹא בְחַיִל, וְלֹא בְכֹחַ–כִּי אִם-בְּרוּחִי) dit l’Eternel des Armées» (Zacharie, 4, 2-6).

Les deux branches d’olivier entourant la Menora dans la vision de Zacharie représentent donc l’esprit du Dieu des Armées (Zach. 4, 6) qui conduit les fils d’Israël, veillant sur eux et les aide à vaincre de puissants ennemis, à l’image des Hasmonéens à la bataille d’Emmaüs (I Maccabées, ch. 4), mais aussi de l’aspiration profonde d’Israël à la paix, au Shalom avec les Nations et à sa vocation de «lumière pour éclairer les Nations» (Is. 49, 6; Lc 2, 32). Il n’est donc point étonnant qu’Israël ait choisi ce symbole pour son blason!

 

Symbole de l’éternité d’Israël

«Pour toi, tu ordonneras aux enfants d’Israël de te choisir une huile pure d’olives concassées, pour le luminaire, afin d’alimenter les lampes en permanence (נֵר תָּמִיד)» (Ex. 27, 20; Lev. 24,2).

L’huile de cette lampe, renouvelée nuit et jour perpétuellement, symbolise l’éternité d’Israël, «lumière pour éclairer les Nations» (Is. 49, 6).

 

Symbole de la Tora, Arbre de Vie

La lumière de la bougie, de la lampe (du candélabre), sert d’image allégorique de la Tora:

«Car l’injonction divine (Mitsva) est un flambeau et la Tora une lumière (וְתוֹרָה אוֹר), un chemin de vie et une éthique» (Prov. 6, 23). La Tora constitue l’identité spirituelle d’Israël, son Arbre de vie que les Grecs tentèrent de déraciner. Elle renferme un enseignement éthique de morale et de vie pour toute l’humanité.

«Elle est un arbre de vie (עֵץ-חַיִּים) pour ceux qui s’en rendent maîtres: s’y attacher, c’est s’assurer le bonheur» (Proverbes 3, 18).

 

Symbole de fécondité de la terre d’Israël, Erets Israël                          

«Un pays qui produit le froment et l’orge, le raisin, la figue et la grenade, l’olive [produisant] l’huile (אֶרֶץ-זֵית שֶׁמֶן) et le miel» (Deut. 8, 8).

L’olive est l’un des sept fruits emblèmes d’abondance de la terre d’Israël.

Lorsque les fils d’Israël la travaillent, dirigés et conduits par les enseignements, la morale et l’éthique contenus dans la Tora, l’Arbre de Vie d’Israël, alors elle n’arrête plus de produire en abondance:

«Et il arrivera en ce temps-là [quand Israël sera revenu à Dieu et qu'il l'aura fait revenir sur sa terre] que je répondrai, dit l’Eternel, que je répondrai aux cieux, et les cieux répondront à la terre. Et la terre répondra au froment (אֶת־הַדָּגָן), au moût (וְאֶת־הַתִּירֹושׁ), et à l’huile (וְאֶת־הַיִּצְהָר); et eux répondront à Jizréhel. Puis je la sèmerai pour moi en la terre, et je ferai miséricorde à Lo-ruhama [Pas-Consolée]; et je dirai à Lo-ammi [Pas-Mon-Peuple], tu es mon peuple; et il me dira, mon Dieu.» (Osée 2, 23-25).

Ainsi:

«A peine aurez-vous battu le blé que vous toucherez à la vendange, et la vendange atteindra les semailles; vous mangerez votre pain à satiété, et vous habiterez en sécurité dans votre pays». (Lev. 26, 5).

Dès lors, la terre d’Israël habitée par les fils d’Israël conduits par les enseignements de la Tora peut remplir sa vocation première d’être une «lumière pour éclairer les Nations» (Is. 49, 6), au bénéfice de toute l’humanité.

Haïm Ouizemann

52 Responses to Hanouccah (חֲנֻכָּה), le secret de l’éternité d’Israël (Seconde partie)

  1. Ngoy Musans Paulin says:

    Je suis vraiment content par ces commemtaires relatifs a l’huile d’olive et son importance tant sur le plans pirituel que

  2. Ngoy Musans Paulin says:

    Je suis tres content pour les commentaires relatifs a l’huile d”olive pour son importance tant sur le plan spirituel que materiel

    • Haïm says:

      Paulin shalom,
      Merci a vous. Nous verrons que le Judaisme ne dissocie que tres rarement materiel et spirituel. Le terme hebreu Davar la ” chose” ou l’ “objet” signifie egalement la “parole”. La parole est creatrice de ce monde. Nous detenons le pouvoir par la parole de changer notre quotidien materiel.
      Cordial shalom’
      Haim

  3. kalfon says:

    l’idee du blog est excellente cela permettra de creer une chaine d’union

    • Haïm says:

      Kalfon shalom,
      merci a vous. Un des buts du blog comme vous le dites si justement est de creer une chaine d’union. Je reviendrai plus tard sur cette idee qui me tient a coeur. Je vous invite a vous inscrire a notre courrier hebdomadaire si ce n’est deja fait.
      Cordial shalom,
      Haim

  4. Annette says:

    oui mais de nos jours la lumièredu monde c’est Jésus ou Yéchoua dont la venue a étée annoncée dans Esaie 53 mais que beaucoup du peuple juif renie car dans la bible Yéchoua dit lui même “je suisla lumière du monde,et celui qui marche avec moi ne sera plus dans les ténèbres”et Yéchoua étant déjà venu sur la terre a “tout accompli”,il l’a dit lui même et il reviendra chercher son église c’est à dire ceux qui lui auront donnés leur vie et leur coeur et l’auront suivi sur cette terre,point de salut de nos jours en dehors de Yéchoua,attention ce n’est pas la thora qui va vous sauver mais celui qui l’a accomplità savoir Yéchoua le fils du Dieu vivant et vrai le Dieu d’Abrahm,d’Isaac et de Jacob,et le peuple d’Israel aurait dû être les enseignants des nations mais vu que beaucoup ne reconnaisent pas encore que Yéchoua est déjà venu,ce sont les fils du Dieu très haut c’est à dire ceux qui ont donnés leur vies à Jésus qui enseignent même le peuple d’Israel par le St Esprit de Dieu qu’il nous as laissé sur cette terre lorsque Yéchoua après avoir “tout accompli” sur cette terre est reparti auprès du Père(lisez les évangiles et les actes des apotres ou est expliquée la venuedu St Esprit)que Dieu vous bénisse;shalom,et à très bientôpt de vous lire;on vous aime peuple d’Israel

    • Haïm says:

      Annette shalom,
      je tiens a repondre a votre commentaire a la lueur de la tradition hebraique:

      oui mais de nos jours la lumière du monde

      voir dans Isaïe 49, 6: Dieu s’adresse a Israël: «Et il m’a dit; tu es mon serviteur; Israël, celui en qui je me glorifierai par toi». (Isaïe 49, 3). Et donc c’est Israël que Dieu qualifie de ” lumière du monde ” (Is. 49, 6): «Et il m’a dit; c’est peu de chose que tu me sois serviteur [Israël] pour rétablir les Tribus de Jacob, et pour délivrer les captifs d’Israël; c’est pourquoi je t’ai donné pour lumière aux nations, afin que tu sois mon salut jusques au bout de la terre».

      c’est Jésus ou Yéchoua

      D’après ce verset (Is. 49, 6), c’est Israël qui est la Lumière des Nations (du monde) et leur salut. Jésus ne peut dire qu’il est la lumière du monde qu’en tant que fils d’Israël, appartenant au peuple d’Israël, le peuple de l’Election au sens d’Alliance et de responsabilité collective.

      dont la venue a été annoncée dans Esaie 53

      Ce passage très célèbre d’Isaïe 53 revient comme un leitmotiv sur le message énoncé en Isaïe 49 : Jésus en tant que Juif, fils d’Israël est le serviteur souffrant, puisque toute l’histoire d’Israël en exil est la longue histoire du serviteur souffrant. Mettez “Israël” à la place de “Jésus” et vous verrez très bien que Jésus se confond tout-à-fait avec l’histoire de son peuple, le peuple juif. Permettez-moi de rappeler une des règles d’or de l’esprit biblique: nous ne pouvons à aucun moment isoler un prophète, un fils d’Israël de son contexte historique et du collectif auquel il se rattache. A propos, je ne peux m’empêcher de penser à Edith Stein qui bien que convertie au catholicisme a été assassinée par le régime nazi en tant que fille d’Israël. Comme pour Jésus, sa souffrance et son martyre furent celle d’Israël.

      mais que beaucoup du peuple juif renie

      Le peuple juif renie moins Jésus, l’un des leurs, que le fait de dire de lui qu’il est “vrai homme et vrai Dieu”, surtout depuis que les Hébreux, ancêtres du peuple juif, ont dû avaler l’or du veau qu’ils avaient fabriqué quand Moïse a disparu à leurs yeux: «Mais le peuple voyant que Moïse tardait tant à descendre de la montagne, s’assembla vers Aaron, et ils lui dirent : lève-toi, fais-nous des dieux qui marchent devant nous, car quant à ce Moïse, cet homme qui nous a fait monter du pays d’Egypte, nous ne savons ce qui lui est arrivé.» (Ex. 32, 1). Voyez vous-même: le veau d’or a été fabriqué pour en faire un dieu qui remplacerait Moïse! Donc, les Hébreux sortant de l’Egypte des Pharaons et de leur religion, ont trouvé tout naturel de faire d’un homme la réincarnation d’un dieu. N’oubliez pas que Paul lui-même a été victime d’être pris pour un dieu par les Lycaoniens, dans les Actes des Apôtres (14, 8-18)! Les Hébreux ont payé leur acte très cher. Depuis ce temps, ils prennent bien soin de ne prendre aucun homme pour dieu, donc, Jésus étant considéré comme “vrai dieu et vrai homme”, dieu incarné ( “Le Verbe incarné” Jean 1, 14), ils ne peuvent devenir ses disciples. Par contre, ses enseignements ont été tous adoptés par les Juifs, puisqu’on les retrouve presque mot pour mot dans la tradition hébraïque. J’ouvrirai bientôt une page de mon blog qui traitera de la comparaison des enseignements de Jésus et de ceux de la tradition hébraïque. J’espère surprendre plus d’un de mes amis chrétiens et vous invite à suivre cette merveilleuse marche de l’Histoire d’Israël…

      car dans la bible Yéchoua dit lui même “je suis la lumière du monde, et celui qui marche avec moi ne sera plus dans les ténèbres”

      C’est évident, puisque Jésus en tant que membre du peuple juif, avec son peuple, est la lumière des Nations (Is. 49, 6) qui éclaire les ténèbres du monde, ténèbres qui toutefois n’ont apparemment pas encore disparu, si l’on tient compte de la somme de souffrance qui s’accumule tous les jours dans le monde. Mais réfléchissez: qu’en sera-t-il quand il sera tout-à-fait reconnu que Jésus, c’est son peuple et vice-versa?

      et Yéchoua étant déjà venu sur la terre a “tout accompli”,

      Rien ne le prouve. Voyez-vous le monde messianique aussi marqué par la souffrance que tout au long de ces derniers 2000 ans? L’accomplissement tel que le Tana’ch (la Bible) et les Sages d’Israël – chez lesquels Jésus a lui-même étudié- nous l’enseignent, doit se faire par étapes successives: 1- le retour des exilés d’Israël (qui a commencé de s’accomplir effectivement vers 1882, avec les vagues successives de retour en Israël), 2- la création de la nation d’Israël indépendante vivant en sécurité (accomplie le 15 mai 1948, 5 Iyar de l’an 5708), 3- la paix universelle. Nous pouvons affirmer à la lueur des prophéties d’Israël que les deux premières étapes se réalisent au jour le jour. Par contre la troisième phase, l’accomplissement de la paix sur toute la terre n’est pas encore advenue.

      il l’a dit lui même et il reviendra chercher son église

      = ecclesia + synagoga en grec = exactement la même traduction en français = assemblée = en hébreu, qahal. Comme l’a dit Jésus: «la porte est étroite, et le chemin est étroit qui mène à la vie, et il y en a peu qui le trouvent.» (Mt 7, 14)]
      c’est à dire ceux qui lui auront donnés leur vie et leur cœur et l’auront suivi sur cette terre
      [Exactement: ceux qui auront suivi ses enseignements qui se retrouvent tous dans la tradition hébraïque. Je vous le montrerai par une nouvelle page de blog, traitant de la comparaison des deux traditions,

      point de salut de nos jours en dehors de Yéchoua,

      Il s’agit là un dogme chrétien. J’avoue mon respect à l’égard de votre foi.

      attention ce n’est pas la thora qui va vous sauver

      Mais les enseignements de Jésus, comme ceux de la tradition hébraïque, prennent leur source dans la Bible. Je vous conseille de mieux approfondir vos connaissances en Bible et en hébreu, à la suite de Jésus qui, en tant que Rabbi (Maître), s’inspire directement de la Tora d’Israël pour amener la lumière au sein de ses propres frères d’Israël.

      mais celui qui l’a accompli à savoir Yéchoua le fils du Dieu vivant

      c’est-à-dire: tout croyant est destiné à accomplir la Torah, la Bible, c’est-à-dire la volonté de Dieu, puisque tout être vivant est fils de Dieu, puisqu’il est une créature créée par Dieu…

      et vrai le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob

      donc d’Israël et de Jésus en tant que fils d’Israël,

      et le peuple d’Israël aurait dû être les enseignants des nations mais vu que beaucoup ne reconnaissent pas encore que Yéchoua est déjà venu

      Ils reconnaissent bien sûr que Jésus est déjà venu: c’est un fait historique. Mais ils ne peuvent pas dire de lui qu’il est vrai dieu et vrai homme. Voir plus haut…,

      ce sont les fils du Dieu très haut c’est à dire ceux qui ont donné leur vies à Jésus qui enseignent même le peuple d’Israël par le St Esprit de Dieu qu’il nous as laissé sur cette terre lorsque Yéchoua après avoir “tout accompli” sur cette terre est reparti auprès du Père

      Votre foi est grande. Je ne puis que respecter votre foi.

      (lisez les évangiles et les actes des apôtres où est expliquée la venue du St Esprit)

      J’ai déjà lu, et en tant qu’hébraïsant j’y ai trouvé une source passionnante de recherche et de dialogue. Je vous donne rendez-vous sur mon blog, et à bientôt peut-être pour des cours d’hébreu qui, je vous le dis en vérité, ne peuvent qu’enrichir votre foi, soyez-en sûre.

      que Dieu vous bénisse; shalom, et à très bientôt de vous lire; on vous aime peuple d’Israël “

      Annette, shalom amical d’Israël.

      Haim Ouizemann

      • cathou says:

        Bonjour Annette.
        Votre commentaire est très intéressant, je suis moi aussi chrétienne, catholique plus exactement. Fière de l’être et attachée à mon Eglise.

        Toutefois rappelez-vous que Jésus est juif.
        Né en Israël, de parents juifs.
        Le seul enseignement qu’il rappelle est celui du judaïsme, de la Bible.
        Rappelez vous lorsqu’il va prêcher au Temple, il prêche la parole de Dieu, la parole biblique juive aux juifs qui l’écoutent. Il ne leur apprend rien, il les invite à réfléchir sur les enseignements de Dieu. (il agit exactement comme notre curé dans notre église)

        Il est fils de Dieu, comme tous les croyants.
        Comme Vous, comme moi, comme Haïm et comme tous ceux, nombreux qui ont une foi théiste.
        Ce sont ses disciples qui vont nous apporter le monothéisme, la parole biblique… à nous occidentaux polythéistes (à cette époque, il y a 2 000 ans environ).

        Nous, chrétiens, devons compléter l’enseignements des évangiles par celui de la Bible. L’enseignement évangélique prend sa source dans la Bible.

        Je suis d’accord avec vous:
        la thora ne nous sauvera pas, elle ne sauvera personne. Ce n’est qu’un mot.
        L’évangile ne nous sauvera pas, il ne sauvera personne. Ce n’est qu’un mot.
        Ce qui est important ce sont leurs contenus.
        Tous les 2 sont complémentaires. Ils nous apprennent que nous avons TOUS une lumière, à allumer, à entretenir, à partager.

        • Haïm says:

          Cathou shalom,
          J’adore et j’adhere a tes propos.
          Haim

        • cathou says:

          Je rajoute: Jésus est fils de Dieu. Il le dit lui même.
          Maintenant si on veut croire, comme nous le dit l’Eglise chrétienne en Jésus vrai dieu fait homme, c’est possible.
          Il faut reprendre la Bible, dans la Genèse 1;26: “Dieu dit: faisons l’humain à notre image.” puis genèse 1; 27; “Dieu créa l’humain à son image, à l’image de Dieu il le créa; mâles et femelles il les créa”.
          Il est à remarquer que l’humain est à l’image de Dieu. Mais Dieu n’est pas à l’image de l’humain.

          Nous sommes créés à l’image de Dieu. Nous portons Dieu en nous.
          Dieu le guide, le protecteur est en nous.
          Lorsque nous arrivons à devenir humbles, à maîtriser tous les désirs que nous portons, à en devenir nus, nous devenons nous même un guide pour les autres, une lumière.

          Nous ne pourrons jamais devenir Dieu créateur et parfait. Ni Jésus, ni aucun de nous.
          Mais nous pouvons faire ressortir, comme Jésus, notre part divine.

          • Haïm says:

            Cathou,
            je t’invite a ecouter la tres belle histoire de Soeur Emmanuelle (de grand-pere juif). Fais bien attention a la 14 ieme minute (et 35 secondes) aux propos qu’elle tient qui sont a mon avis d’une tres grande force spirituelle. Elle fait passer la Justice avant la Charite. Propos a mediter.
            http://www.youtube.com/watch?v=IMyP7sOXgtU
            Cela n’est pas sans me rappeler la Parole de Dieu a Abraham:”Si Je ( Dieu) l’ai distingué ( Abraham), c’est pour qu’il prescrive à ses fils et à sa maison après lui d’observer la voie de l’Éternel, en pratiquant le partage et la justice …” ( Gen. 18, 19).”כִּי יְדַעְתִּיו, לְמַעַן אֲשֶׁר יְצַוֶּה אֶת-בָּנָיו וְאֶת-בֵּיתוֹ אַחֲרָיו, וְשָׁמְרוּ דֶּרֶךְ יְהוָה, לַעֲשׂוֹת צְדָקָה וּמִשְׁפָּט”.
            Les deux mots que nous devons retenir qui reapparaitront chez les Prophetes d’Israel sont: Tsedaka et Mishpat a savoir le devoir de donner afin d’instaurer la justice des hommes sur terre.
            Bonne continuation,
            Shalom
            Haim

          • cathou says:

            Soeur Emmanuelle, une grande chrétienne!
            Une autre grande chrétienne récompensée par le Nobel de la Paix: Soeur Theresa, qui expliquait que dans la chapelle du “dispensaire mouroir” ouvert en Inde, toutes les bonnes volontés priaient,ensemble, chacun dans sa propre religion, et même sa propre langue. Quels exemples!!!!

            Justice, charité, partage, compassion et j’en passe c’est l’AMOUR de son prochain, tout simplement.

            Enfin quand tu as souri à un type qui te suit jusqu’à ta voiture, les lèvres luisantes de bave…l’amour et le sourire, tu regrettes un peu. Dieu merci il comprend vite qu’il s’est fait des idées.

            Enfin je vais délaisser ce blog quelques temps pour Noël en famille.
            Mais Bravo à Annette et aux autres, il faut parler, échanger, discuter, réfléchir sur notre foi.

          • Haïm says:

            Cathou
            Je souhaite a toute ta tribu de tres bonnes fetes de Noel et puisse Dieu exaucer toutes vos prieres. Amen (אמן)
            Au plaisir de te lire.
            Chaleureuses Amities d’Israel,
            Haim

          • cathou says:

            MERCI Haïm.

  5. cathou says:

    Je ne savais pas que le blason d’Israël était le chandelier à 7 branches (ménora) et 2 branches d’olivier.
    Ici en Provence l’olivier a aussi une symbolique très forte.
    Un arbre qui peut vivre des siècles, dont on utilisait le fruit: l’olive, pour se nourrir (et non en condiment comme aujourd’hui)
    L’huile produite par ce fruit pour s’éclairer, cuisiner et se soigner.
    Le bois pour faire des sculptures, mais aussi pour se chauffer, c’est un bois très dur et gras qui se consume très lentement.
    Et bien entendu avec l’ère chrétienne, les rameaux d’olivier bénits pour fêter l’entrée du Christ à Jérusalem, quelques jours avant Pâques.
    Malheureusement il disparaît de nos paysages, olives et huile venant d’autres pays, il devient un arbre d’ornement pour les jardins les plus riches.

    Il est vrai que Israël, sans son peuple, est un désert que les tribus restées sur place ne savent pas faire fleurir: 2 000 ans d’absence l’ont prouvé!

  6. cathou says:

    En fait en relisant le début de la Bible, on a aussi une progression de la lumière.
    Tout d’abord le 1er jour séparation de la lumière de la ténèbre. On a une lumière que je qualifierai de blafarde, c’est quelque chose qui émerge.
    Le 4ème jour la lumière devient plus importante, elle se multiplie, elle est là pour illuminer, éclairer.
    Puis il y a une allusion à la lumière à Gén4; 23, quand Dieu chasse Adam et Eve de l’éden il fait garder ce jardin par des chérubins avec la flamme de l’épée foudroyante (lumière sous forme de feu??, gardienne du foyer)
    Le mot lumière semble disparaître plus ou moins, et on voit autel apparaître, avec Noé. Ce mot ‘autel’ revient à chaque nouvelle alliance.
    Au fond ça me ferait assez dire que l’eau est absolument source vitale, qu’on la puise toute au fond du puits, ou en surface, on est absolument obligé de puiser l’eau, de la maîtriser, et d’ouvrir les yeux. Sinon elle devient destructrice.
    La lumière est là, elle est toujours là… sous diverses formes. Nous l’allumons si nous voulons, quand nous voulons. Elle s’impose à nous, mais finalement de manière plus festive et variée, comme la spiritualité.
    Au fond cela suggère exactement ce que nous avons écrit dans les commentaires d’un autre article: toutes grandes les spiritualités se rejoignent, ce sont des chemins différents, éclairés différemment, qui arrivent tous à la même intense clarté.

    • Haïm says:

      Cathou,
      Tu as tres bien vu cette progression. Une lumiere trop forte eblouirait. Je te rappelle que la journee selon la Bible et le calendrier juif d’aujourd’hui debute a la tombee de la nuit. Le jour succede a la nuit. iL s’agit la d’une vision positive de la vie. Ne jamais desesperer car apres le tenebres, la lumiere resplendira quelque soit la realite du moment.
      Haim

  7. cathou says:

    Au fond, oui, la ménora semble avoir aussi cette symbolique: une lampe qui va servir à allumer les autres, jour après jour (7).
    La même source de lumière qui va donner vie à une autre lumière… chaque petite lumière a sa propre vie, sa propre capacité d’éclairage. jusqu’à ce que l’ensemble de ces petites lumières devienne UNE.
    Nous avons tous notre petite lumière à apporter pour vaincre la ténèbre.

    • Haïm says:

      Cathou shalom,
      Imaginons un instant que sur notre planete, chaque etre allume une petite lumiere et en donne a son semblable. Notre monde deviendrait alors une boule de lumiere, un soleil en plein jour. Tel est aussi le message de Hanouccah. Donner sans rien retirer de soi-meme.
      Amities,
      Haim

  8. cathou says:

    Oui Haïm, l’image est merveilleuse…
    Il y a encore du boulot!!! Mais il ne faut jamais désespérer.
    Merci Haïm!

    • Haïm says:

      Cathou,
      Il est un dicton hassidique qui dit :” Tant que la lumiere eclaire, il est temps de reparer le monde “. Barbara Streisand s’en est inspiree dans le tres beau film ” Yentl”. En voici l’extrait:
      https://www.youtube.com/watch?v=QwCPAo5e_F8
      Mais n’oublions pas que c’est nous qui devons allumer cette lumiere et la maintenir vivante.

      • Haïm says:

        Cathou de nouveau shalom a toi,
        Le film de Spielberg ” la liste de Schindler” fait aussi appel au symbole de la lumiere:
        https://www.youtube.com/watch?v=4vEKNTsowd8
        Regarde bien cet extrait tres difficile ou les 2 bougies de Shabbat que toutes le femmes juives allument le vendredi soir s’eteignent.
        Fais aussi bien attention a la fin de ce cours extrait: notre nom Ouizemann prononce Weizmann ou Weitzmann comme en Israel est appele sur la liste. Ce passage est tres fort.
        Haim

      • cathou says:

        A voir, à écouter surtout, c’est beau!!!
        Oui c’est à nous à allumer la lumière et à la maintenir vivante, c’est difficile parfois….

        • cathou says:

          Enfin je parlais de Barbara Streisand, ci dessus

        • Haïm says:

          L’effort en vaut la peine…

          • cathou says:

            Oh oui Haïm, même quand ça nous semble difficile… Parce que se refermer sur soi, être haineux envers les autres,refuser leurs différences, la drogue, l’alcool, sont des facilités très artificielles qui nous font tomber dans la maladie et le mal vivre très rapidement.
            L’argent, le confort sont de très bonnes choses si on sait en profiter avec sagesse, et les partager.
            Ici dans les Alpes Maritimes, dans mon village tout le monde se connait, mais en ville les gens sont tellement peu habitués à recevoir un sourire, que lorsque en faisant mes courses, je souris à quelqu’un, comme ça,
            certains (homme comme femme) s’imaginent que je drague…OUIIiiii.

          • Haïm says:

            Cathou shalom,
            J’apprecie vraiment tes commentaires. Sache qu’en Israel nous disons du sourire qu’il est la “seule courbe qui rende droite toutes choses”. Alors tu peux continuer a sourire sans probleme. Plus serieusement, il est ecrit dans le livre des Proverbes du roi Salomon, le Sage parmi les Sages:”Comme dans l’eau, le visage répond au visage, ainsi chez les hommes les cœurs se répondent” (27, 19) “כַּמַּיִם, הַפָּנִים לַפָּנִים– כֵּן לֵב-הָאָדָם, לָאָדָם”. En somme, ce que tu penses a propos de ton prochain, c’est ce qu’il pensera a ton sujet et ce en vertu de l’unite du genre humain. La haine conduit a la haine et l’amour appelle l’amour. Sourions toujours et le monde nous sourira encore plus.
            Amities a toi,
            Haim

  9. cathou says:

    Merci Haïm. Je regarderai un peu plus tard.
    J’ai vu ce film, je ne me souviens plus de tout, mais j’ai besoin de me protéger de la violence. Plus j’avance en age, c’est quelque chose que j’ai de plus en plus de mal à admettre. Alors en ce moment je me prépare à fêter Noël avec ma petite tribu, je veux rester dans la joie.

    Toutefois il est certain que si l’humain a eu des difficultés à accepter le Dieu unique, le judaïsme est encore et toujours mal accepté.
    ça fait plusieurs années que je me demande Pourquoi????
    Je commence à trouver quelques réponses.
    Le Dalaï Lama explique que bien des gens se tournent vers le bouddhisme, pensant que c’est une religion facile. Il complète en disant que la pratique du bouddhisme n’est pas facile, il vaut mieux garder sa religion et essayer de la comprendre pour la mettre en pratique.
    Et là aussi, finalement, on trouve la même réponse dans la Bible, le monothéisme biblique est difficile, tout comme l’athéisme asiatique, parce qu’il nous apprend que si Dieu est toujours présent, ce n’est pas lui qui viendra à nous pour nous aider, il nous appartient à chacun d’aller à sa rencontre.
    Aller à la rencontre de Dieu n’est pas une chose facile. Il faut savoir devenir humble, savoir faire face à ses désirs les plus profonds….. Evidemment faire la fête, se perdre dans l’alcool, la drogue, l’argent, la jalousie etc…. peut sembler plus facile.

    • Haïm says:

      Cathou re-shalom,
      Le judaisme propose une voie pratique vers le divin. Rencontrer Dieu, c’est tout d’abord rencontrer son prochain sans craindre la difference. C’est la difference qui fait la beaute de ce monde. La Bible, au passage de la Tour de Babel, nous enseigne que l’uniformite conduit a la dictature. C’est pourquoi chaque etre humain dont l’origine remonte a Adam, un seul et unique homme pour eviter tout racisme, est si different de son prochain.
      L’accession au spirituel doit aussi comme tu le dis justement passer par le renoncement a notre ego. L’humilite est la plus haute des vertus qui apparaisse dans la Bible. Moise, l’homme le plus humble des hommes, gagne le privilege de parler a Dieu face a face.
      Amities a toi et a toute ta tribu,
      Bonnes fetes de Noel,
      Haim

      • cathou says:

        Oui Haïm, et c’est ce “parler à Dieu face à face” qui effraie.
        Je pense que c’est une des réelle raison du rejet du judaïsme. sans doute trop libre- penseur.

        Oh oui, bien d’accord. La différence effraie aussi, alors qu’il est tellement plus simple de chercher les points communs. Ensuite les différences deviennent enrichissements.

        Oui c’est tout cela que nous propose la Bible, et il faut oser se poser des questions, aucune question n’est nulle, inutile…. Après il appartient à chacun de trouver ses réponses. Ma réponse n’est pas forcément la réponse pour l’autre.

        Ce blog est très bien, et je vois que peu à peu nous osons nous questionner.

        • Haïm says:

          La Bible nous questionne sur notre vie. Accomplissons nous vraiment notre mission? Cette interrogation nous est posee par la source biblique. A nous de savoir lire entre les versets et saisir l’esprit de la lettre.
          shalom,
          Haim

          • cathou says:

            En fait Annette met le doigt sur le point très exact, du rejet dont sont victimes les juifs.
            Encore aujourd’hui.

            C’est pourquoi il est très important de raisonner objectivement sur ce petit mot: DIEU.

          • Haïm says:

            Nous ne cesserons pas de parler de Dieu,
            Haim

      • cathou says:

        Non, même les religions athéistes (sans Dieu créateur) parlent de Dieu, et prient Dieu.
        Il est en nous, dans nos vie, dans notre univers.
        Il faut parler de Dieu!!!

        • Haïm says:

          Cathou,
          Parler de Dieu a travers notre rapport a l’homme. Nous verrons pourquoi les 10 “commandements” (plutot les 10 Paroles) sont inscrits sur deux Tables de l’Alliance et non point sur une et unique Table. Les cinq premieres Paroles font etat du lien entre l’homme et Dieu, les cinq dernieres du lien entre l’homme et son prochain. Les deux Tables se font face comme un miroir afin de nous enseigner l’egalite du service divin face a notre respect et amour a l’egard d’autrui. Le texte biblique brille par son apparente simplicite. Nous y reviendrons,
          Merci Cathou,
          Haim

  10. Roland VREBOS says:

    Merci à Cathou d’utiliser le singulier de ténèbre comme l’a fait Jean dans son prologue, en grec. Cela, c’est de la Tradition. Roland

    • cathou says:

      Merci Roland Vrebos.
      Le tout début de la genèse utilise aussi le singulier, tout comme Jean, dans une bonne traduction française des évangiles, en effet: la ténèbre.
      Je pense que c’est important:
      LA ténèbre et LA lumière, ensemble de plusieurs diverses ténèbres et de plusieurs diverses lumières.
      Du moins c’est l’explication que je trouve à ce singulier.

      • Haïm says:

        Cathou shalom,
        J’encourage ce genre de dialogue entre lecteurs. Le texte biblique doit nous encourager au dialogue.
        J’invite tous nos autres amis et amies a reagir aux remarques apparaissant sur le site qui est avant tout le votre.
        Bonne lecture biblique!
        Haim

    • Haïm says:

      Roland shalom,
      Vous avez tout a fait raison. La source biblique emploie le terme “Tenebre” au singulier (‘Hoshe’kh חושך) dont la racine hebraique signifie “retirer”
      Amities,
      Haim

  11. Gerardo says:

    Kadosh kadosh kadosh
    Adonai Elohim Tsebaoth
    Je bénis vraiment l’Eternel pour ce blog!
    Il m’apporte vraiment la lumière sur beaucoup de chose notamment une meilleure compréhension de la symbolique de la menorah…
    Enfin, je voudrais savoir si la symbolique de la menorah
    ne représente pas aussi le Maschiah Yeshuah lumière véritable qui doit éclairer, guider Israël et les Gentils?(cf. Jean 1). Puisque dans apocalypse de jean il apparaît au milieu de sept chandelier d’or…

    • Haïm says:

      Gerardo shalom,
      Merci a vous pour tous vos encouragements.
      Jesus en disant qu’il est la lumiere du monde fait reference a sa mission universelle en tant que fils d’Israel selon la prophetie d’Isaie ( 49, 6) et venu instaurer le Royaume des Cieux ( Mal’Khout Shamaim ) sur terre. Je vous rappelle le verset de jean ( 1, 9) “Le Verbe etait la lumiere veritable”. Ce texte possedant un substrat arameen et hebreu doit etre relie a la traduction arameenne ( par Onkelos) de la Bible (Torah): “Elohim” ( Dieu) est traduit par ” Verbe de Dieu”.
      Cordial shalom,
      Haim

  12. Jean-Michel SIMON says:

    Si Jésus le Nazoréen avait été le Messie : le Monde serait dans la Paix depuis longtemps.

    • Haïm says:

      Jean shalom,
      Selon la theologie chretienne, Jesus considere comme le Messie doit revenir et mettre fin au mal. C’est la these de la Parousie. Toda rabba a vous.
      Cordial shalom,
      Haim

  13. Monica says:

    I used to be able to find good information from your blog posts.

    my blog – Heel Pain

Leave a Reply to Roland VREBOS Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>