Israël et les Nations: reconnaissance des Nations [1]

«… וְנָהֲרוּ אֵלָיו כָּל-הַגּוֹיִם וְהָלְכוּ עַמִּים רַבִּים  וְאָמְרוּ לְכוּ וְנַעֲלֶה אֶל-הַר-יְהוָה אֶל-בֵּית אֱלֹהֵי יַעֲקֹב  וְיֹרֵנוּ מִדְּרָכָיו וְנֵלְכָה בְּאֹרְחֹתָיו: כִּי מִצִּיּוֹן תֵּצֵא תוֹרָה וּדְבַר-יְהוָה מִירוּשָׁלִָם»

«…Et toutes les Nations afflueront [vers le Temple] et nombreux sont les  Peuples qui s’y rendront en disant : «Or çà, gravissons la montagne de l’Eternel pour gagner la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies et que nous puissions suivre ses sentiers, car c’est de Sion que sort l’Enseignement [Torah] et de Jérusalem la parole de l’Eternel» (Isaïe 2, 2- 3)

Cette pleine reconnaissance des Nations du Dieu d’Israël prophétisée par Isaïe ne peut s’accomplir qu’à travers le retour du peuple d’Israël en sa terre ancestrale, Erets-Israël, promise aux Patriarches. Ce retour témoignant  de l’accomplissement du droit naturel et historique d’Israël à s’implanter librement en terre promise révèle l’attribut d’Amour  de Dieu à l’égard de Son peuple humilié.

«וְשָׁב יְהוָה אֱלֹהֶיךָ אֶת-שְׁבוּתְךָ, וְרִחֲמֶךָ; וְשָׁב וְקִבֶּצְךָ מִכָּל-הָעַמִּים  אֲשֶׁר הֱפִיצְךָ יְהוָה אֱלֹהֶיךָ שָׁמָּה. אִם-יִהְיֶה נִדַּחֲךָ בִּקְצֵה הַשָּׁמָיִם מִשָּׁם יְקַבֶּצְךָ יְהוָה אֱלֹהֶיךָ  וּמִשָּׁם יִקָּחֶךָ. וֶהֱבִיאֲךָ יְהוָה אֱלֹהֶיךָ, אֶל-הָאָרֶץ אֲשֶׁר-יָרְשׁוּ אֲבֹתֶיךָ וִירִשְׁתָּהּ וְהֵיטִבְךָ וְהִרְבְּךָ מֵאֲבֹתֶיךָ» (דברים ל’, ג’-ה’).

«L’Éternel, ton Dieu, te prenant en pitié, mettra un terme à ton exil, et il te rassemblera du sein des peuples parmi lesquels il t’aura dispersé. Tes proscrits, fussent-ils à l’extrémité des cieux, l’Éternel, ton Dieu, te rappellerait de là, et là même il irait te reprendre. Et il te ramènera, l’Éternel, ton Dieu, dans le pays qu’auront possédé tes pères, et tu le posséderas à ton tour; et il te rendra florissant et nombreux, plus que tes pères.» (Deut. 30, 3-5)

Le don du Pays d’Israël s’accomplit en vertu de la promesse divine:

«וְהוֹרַשְׁתֶּם אֶת-הָאָרֶץ וִישַׁבְתֶּם-בָּהּ כִּי לָכֶם נָתַתִּי אֶת-הָאָרֶץ לָרֶשֶׁת אֹתָהּ »(במדבר ל”ג, נ”ג).

 «Vous hériterez du pays et vous vous y établirez; car c’est à vous que je le donne à titre de possession» (Nb. 33, 53).

«כִּי יְרַחֵם יְהוָה אֶת-יַעֲקֹב, וּבָחַר עוֹד בְּיִשְׂרָאֵל, וְהִנִּיחָם, עַל-אַדְמָתָם; וְנִלְוָה הַגֵּר עֲלֵיהֶם וְנִסְפְּחוּ עַל-בֵּית יַעֲקֹב. וּלְקָחוּם עַמִּים וֶהֱבִיאוּם אֶל-מְקוֹמָם וְהִתְנַחֲלוּם בֵּית-יִשְׂרָאֵל עַל אַדְמַת יְהוָה» (ישעיה י”ד, א’-ב’).

«Certes, l’Eternel aura pitié de Jacob, et il fera encore d’Israël son élu; il les rétablira sur leur sol. L’étranger, alors, se ralliera à eux et s’annexera à la maison de Jacob et les peuples viendront les prendre pour  ramener  la Maison d’Israël en sur la terre de l’Eternel  » (Isaïe 14,1-2)

Composé à l’origine de bergers et d’agriculteurs à la recherche d’amour et justice, le peuple d’Israël, «tison tiré du feu», développe, en accord avec la décision de l’Organisation des Nations-Unies du 29 Novembre 1947, un état moderne digne de la promesse prophétique: la résurrection du peuple d’Israël devient réalité. Cette résurrection constitue de fait un pas vers la reconnaissance du destin d’Israël porteur du message abrahamique d’Amour et de Justice par l’ensemble des Nations qui, de la sorte, rallieront le Dieu d’Israël, le Dieu qui a choisi le peuple d’Israël pour constituer un phare dans les domaines de la Justice sociale, de l’Amour du Prochain et un modèle d’éthique pour toute l’humanité.

Histoire de la naissance de l’Etat d’Israël relatée par Alexandre Adler

Cordial shalom d’Israël,

Pour plus d’informations sur nos cours d’Hébreu biblique, CLIQUEZ sur ce lien.

Haïm Ouizemann

Haimo@eteachergroup.com

4 Responses to Israël et les Nations: reconnaissance des Nations [1]

  1. cathou says:

    Oui, il ne faut pas oublier que ce coin géographique est occupé à l’origine par des bergers, quelques villages aussi. Les habitants sont plus ou moins polythéistes, la Bible nous le dit.
    Certain de ces habitants vont peu à peu se regrouper sous l’égide d’un Dieu unique, les hébreux,et la Bible nous relate cette histoire.
    D’autres vont peu à peu devenir monothéistes aussi, au fil des siècles se sont les musulmans actuels. La Bible n’exclue pas ces populations encore polythéistes au moment des écritures de ce livre. Le monothéisme hébreu se construit au milieu des autres populations, sans les éliminer.

    Cela signifie que si les musulmans sont tout à fait à leur place dans ce coin de Terre, l’état d’Israël, donc les juifs aujourd’hui, y ont aussi leur place, Bâtisseurs de leur religion, Bâtisseurs de leur pays.

    Si cet état disparaît, les”juifs” se dispersent il y a environ 2 000 ans… Le retour dans le pays de leurs ancêtres est tout ce qu’il y a de plus légitime.

    Et Mandela, aussi Grand Homme Politique qu’il soit, fait une grave erreur en parlant de l’Apartheid Israélien.
    Les peuples européens ont occupé honteusement l’Afrique du Sud, il était normal qu’un jour un Humain s’élève contre et redonne le pouvoir aux Africains de souche de ce pays, réels habitants de l’Afrique du Sud.
    L’Apartheid israélien n’existe pas: Il n’y a aucun vol de territoire dans ce cas. Les juifs reviennent chez eux avec l’accord de l’ensemble des Nations.
    Au delà de toute religion c’est une reconnaissance réelle que nous devons tous faire: Les musulmans ont certes leur place, les juifs y ont aussi leur place, à égalité.
    Que ça plaise ou non, c’est un fait historique indiscutable!!!

    • Haïm says:

      Cathou shalom,
      Tous les hommes ont leur place en Erets Israel. J’adhere tout a fait a ton analyse qui explique parfaitement l’idee de Retour du peuple d’Israel en terre promise comme annonce Dieu et les Prophetes d’israel l’annoncent et le predisent. Quant a Nelson Mandela, ce grand homme qui libera son pays, l’Afrique du Sud de l’apartheid, il ressort qu’il ne connaissait point les meandres de l’Histoire d’Israel et les promesses inscrites dans le Tanakh. Il ne peut y avoir d’apartheid en Israel car cela contredirait l’esprit de nos sources bibliques et talmudiques qui pronent la Liberte, l’Amour, l’Egalite et le respect d’autrui cree a l’image de de Dieu. Le Judaisme est plus qu’une religion, il s’agit d’une voie de vie conduisant au dialogue et a l’ecoute attentive de notre prochain et ce quelque soient ses opinions et convictions personnelles. Ce sont les Nations qui ont expulses Israel de sa terre. Aujourd’hui nous assistons a une reconnaissance progressive de certains groupes protestants et evangelistes qui conscients de l’accomplissement de la prophetie relative au retour d’Israel en sa terre et a sa culture originelle, se rendent parmi nous pour participer a la renaissance de notre peuple si longtemps persecute et humilie.

      Toda rabba,
      Bonne continuation a toi et a vous tous,
      Haim O.

      • cathou says:

        Oui Haïm, moi je pars du principe biblique non plus religieux et prophétique, qui peut être discutable (parce qu’il est universel et chacun peut s’en prévaloir);
        mais du principe biblique historique, qui ne peut être mis en doute, ni être discuter.

        Il est aussi évident, que le judaïsme a une part très importante dans ce coin du monde, puisque c’est le berceau du Monothéisme, donc du Christianisme et de l’Islam. ça ne convient pas encore à tous, mais là aussi l’historique ne peut être discuter.

        Comme tu le soulignes, oui il est très important de dire que les hébreux d’avant JC, n’ont jamais voulu anéantir les populations locales en créant l’état d’Isräl. C’est très logique, là encore historiquement, puisque les hébreux et les populations locales ont des liens génétiques depuis ???… qu’il y a des humains dans cette partie du globe.
        Reconnaissance accrue lors de la création du nouvel Etat d’Israël au XXème siècle. Israël ne faisant que se défendre si besoin.

        Mandela est un grand homme, et je ne veux pas le discréditer. Ciel j’aurai été incapable de faire ce qu’il a fait!!! Paix à son âme!!
        J’ignorais sa position face à Israël, je viens de la découvrir. C’est une position que je ne critique pas, et que je comprends même tout à fait.
        Toutefois il convient de remettre les choses à leur juste place historique: Mandela est un homme politique, pas un saint, pas un homme de prières, de foi. Il a certes utilisé la non-violence pour libérer son pays, ses frères Noirs, avec grande sagesse.
        Mais OUI il ignorait visiblement que Israéliens et Palestiniens ont des racines communes très profondes, donc comme beaucoup de gens il a fait la même erreur en pensant: Israéliens= Blancs étrangers en Palestine.

        • cathou says:

          Bon je me répète un peu, j’ai un gros rhume, mais je crois qu’il est important de le dire, redire jusqu’à ce qu’il n’y est plus le moindre doute pour la majorité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>