La Cité biblique de Shilo: naissance, croissance, déclin et renaissance [2]

Quatre événements fondateurs caractérisent la cité biblique de Shilo:

1-      Naissance de la Shilo israélite où se fit le partage du pays de Canaan entre les tribus d’Israël après l’installation du Tabernacle qui les avait accompagnés durant leurs pérégrinations dans le désert:

 «וַיִּקָּהֲלוּ כָּל-עֲדַת בְּנֵי-יִשְׂרָאֵל שִׁלֹה וַיַּשְׁכִּינוּ שָׁם אֶת אֹהֶל מוֹעֵד וְהָאָרֶץ נִכְבְּשָׁה לִפְנֵיהֶם» (יהושע י”ח, א’).

«Toute la communauté des Enfants d’Israël s’assembla à Shilo et y installa la Tente d’assignation; le pays était conquis et à leur disposition» (Josué 18, 1)

 «וַיַּשְׁלֵךְ לָהֶם יְהוֹשֻׁעַ גּוֹרָל בְּשִׁלֹה לִפְנֵי יְהוָה וַיְחַלֶּק-שָׁם יְהוֹשֻׁעַ אֶת-הָאָרֶץ לִבְנֵי יִשְׂרָאֵל כְּמַחְלְקֹתָם» (יהושע י”ח, י’).

«Et Josué jeta le sort à Shilo, devant l’Eternel, et il y répartit le pays entre les enfants d’Israël, selon leurs groupements» (Josué 18, 10)

 

2-      La croissance de Shilo comme lieu de culte d’Israël:

«וְעָלָה הָאִישׁ הַהוּא מֵעִירוֹ מִיָּמִים יָמִימָה לְהִשְׁתַּחֲו‍ֹת וְלִזְבֹּחַ לַיהוָה צְבָאוֹת בְּשִׁלֹה וְשָׁם שְׁנֵי בְנֵי-עֵלִי חָפְנִי וּפִנְחָס כֹּהֲנִים לַיהוָה» (שמואל א’, א’, ג’).

«Or, cet homme [Elkanna, l'époux de 'Hannah] partait de sa ville, chaque année, pour se prosterner et sacrifier à l’Eternel-Cebaot à Shilo, où les deux fils d’Héli, Hophni et Phinéas, servaient le Seigneur comme prêtres». (I Samuel 1, 3)

«וַתַּעֲלֵהוּ עִמָּהּ כַּאֲשֶׁר גְּמָלַתּוּ  בְּפָרִים שְׁלֹשָׁה וְאֵיפָה אַחַת קֶמַח וְנֵבֶל יַיִן וַתְּבִאֵהוּ בֵית יְהוָה שִׁלוֹ וְהַנַּעַר, נָעַר» (שמואל א’, א’, כ”ד).

Quand elle ['Hannah] l’eut sevré, elle l’emmena avec trois taureaux, une êpha de farine et une outre de vin et le conduisit à la maison du Seigneur, à Shilo; l’enfant [Samuel] était encore tout jeune (I Sam. 1, 24).

Samuel, le Nazir grandit à Shilo. Juge et prophète, il consacrera les deux premiers rois d’Israël: Saül de la tribu de Joseph (Yossef) et David descendant de la tribu de Juda (Yehouda).

 

3-      Le déclin de Shilo:

«וַיָּרָץ אִישׁ בִּנְיָמִן מֵהַמַּעֲרָכָה וַיָּבֹא שִׁלֹה בַּיּוֹם הַהוּא וּמַדָּיו קְרֻעִים וַאֲדָמָה עַל רֹאשׁו» (שמואל א’, ד’, י”ב).

«Un Benjamite s’échappa du champ de bataille et arriva à Silo ce même jour, ayant ses vêtements déchirés et la tête couverte de poussière» (I Sam. 4, 12).

A l’annonce de la prise de l’Arche d’Alliance qui reposait dans le Tabernacle à Shilo par les Philistins et de la mort de ses deux fils (I Sam. 4, 17), le Grand Prêtre (כוֹהֵן גָדוֹל) Héli tombe à la renverse, et trouve la mort (I Sam. 4, 18). Effectivement, les Sages enseignent que, si l’on trouve un endroit s’appelant «תַאֲנַת-שִׁילֹה», «la Complainte de Shilo» (Jos. 16, 6), c’est «à cause des choses saintes qui ont été mangées» (par les fils d’Héli) (Zevahim 118, b), rappelant ainsi que leur forfait fut la cause de la défaite des Hébreux devant les Philistins et de l’Arche d’Alliance qu’ils ont emmenée en captivité. Une autre version affirme que la tribu de Benjamin s’affligeait de constater que le Tabernacle de Shilo n’était pas dans son territoire, mais dans le territoire d’Ephraïm, fils de Joseph (id.).

Quant à une supposée destruction par le feu de Shilo, toutes les sources sont bien d’accord pour affirmer que nulle source biblique directe n’en fait mention. La seule présence de Philistins à Gueva, au Sud-est de l’actuelle Afoula et Mikhmas, à l’Ouest de Jéricho, donc assez éloignées de Shilo, justifierait une destruction de Shilo par les Philistins, pour assurer le contrôle de la région. Toutefois, l’indice est, il faut l’avouer, bien mince, surtout si l’on tient compte que les Philistins, loin de s’être installés à Mikhmas, se sont rassemblés en ce point pour combattre le roi Saül, oint beaucoup plus tard dans le temps:

«וּפְלִשְׁתִּים נֶאֶסְפוּ לְהִלָּחֵם עִם-יִשְׂרָאֵל שְׁלֹשִׁים אֶלֶף רֶכֶב וְשֵׁשֶׁת אֲלָפִים פָּרָשִׁים וְעָם כַּחוֹל אֲשֶׁר עַל-שְׂפַת-הַיָּם לָרֹב; וַיַּעֲלוּ וַיַּחֲנוּ בְמִכְמָשׂ, קִדְמַת בֵּית אָוֶן» (שמואל א’. י”ג, ה’).

« Les Philistins, de leur côté, se rassemblèrent pour combattre Israël: avec trente mille chariots, six mille cavaliers, et une infanterie aussi nombreuse que le sable au bord de la mer, ils allèrent prendre position à Mikhmach, à l’orient de Beth-Avên.» (I Sam. 13, 5).

Il est vrai que le prophète Jérémie menace le fier Temple  de Jérusalem du sort du tabernacle de Shilo , sous-entendant donc la destruction de Shilo:

 «כִּי לְכוּ-נָא, אֶל-מְקוֹמִי אֲשֶׁר בְּשִׁילוֹ אֲשֶׁר שִׁכַּנְתִּי שְׁמִי שָׁם, בָּרִאשׁוֹנָה וּרְאוּ אֵת אֲשֶׁר-עָשִׂיתִי לוֹ, מִפְּנֵי רָעַת עַמִּי יִשְׂרָאֵל» (ירמיה ז’, י”ב);

«Mais rendez-vous donc à la demeure que j’avais à Silo, où tout d’abord j’avais fait résider mon nom, et voyez comment je l’ai traitée à cause de la perversité de mon peuple Israël!» (Jer. 7, 12; voir aussi: Jer. 7, 12; 14; 26, 6-9).

Toutefois, longtemps après la mort de Héli et l’avènement du juge-prophète Samuel, l’un des descendants de Héli, Ahiyah, est grand-prêtre à Shilo. Or, Samuel lui-même, s’il a été élevé dans le tabernacle de Shilo, n’est pas prêtre, mais de la tribu d’Ephraïm (I Sam. 14, 3).

 

4-      Renaissance de Shilo

L’implantation de Shilo compte, aujourd’hui, près de 280 familles pionnières qui, amoureuses d’Erets Israël, ont décidé de revenir habiter en ce haut lieu  biblique afin d’en faire revivre l’histoire et y perpétuer à jamais la présence juive.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Shilo, un lieu biblique où naquit Israël

 

 

Pour plus d’informations sur nos cours d’Hébreu biblique, CLIQUEZ sur ce lien.

 

Haïm Ouizemann

Haimo@eteachergroup.com

 

5 Responses to La Cité biblique de Shilo: naissance, croissance, déclin et renaissance [2]

  1. cathou says:

    Très intéressant, comme d’habitude.
    D’autant que pour la non-juive que je suis, Shilo est un nom perdu dans la Bible.
    Suite à cet article j’ai trouvé
    –Où se situe cette ville. Capitale religieuse 300 ans avant Jérusalem
    –que les philistins y ont volé l’arche d’alliance.
    – en 638 après JC, les musulmans conquirent la région et y construisent une mosquée::: 638 ans après JC.
    –pour le moment Shilo est en territoire dit “occupé” par Israël.

    • Haïm says:

      Cathou shalom,
      Ce site de Shilo est un site malheureusement encore malconnue du grand public. Nombreux sont les Protestants qui l’inscrivent dans leur parcours lors de leur venue en Israel. Shilo est situe en Samarie, le berceau de la civilisation hebraique et notre identite de Juifs s’y est faconnee. Nous ne pouvons donc point renier notre histoire et notre spiritualite dont l’Occident s’est en grande partie inspire.
      Amities a toi,
      Haim

      • cathou says:

        Bonjour Haïm
        Et bien heureusement que les juifs ne renient ni leur histoire, ni leur spiritualité.. Du moins pour une grande majorité.

        Evidemment pour nous, français et chrétiens, Shilo appartient à l’histoire des hébreux.

        Je pense que si nous pouvons nous approprier une partie de la spiritualité biblique, puisqu’elle est universelle,
        pour les sites historiques, je pense qu’il appartient aux Israélites d’aujourd’hui de les mettre en valeur, de les faire découvrir.
        Et je pense, qu’en dehors bien évidemment des chercheurs en tous genres, de tous les pays, toutes religions confondues qui peuvent apporter leur savoir, nous devons tous respecter ce travail de mise en valeur, de recherche etc… C’est une chose qui se fait partout dans le monde, et depuis les pillages monstrueux du patrimoine égyptien, il est reconnu que le patrimoine d’un pays, d’une civilisation, appartient à ce peuple. Il y a encore bien des pillages de par le monde, mais la main mise qui se maintient sur le patrimoine hébreu est absolument scandaleuse à mon avis.

        Bref, Merci Haîm de cette découverte de Shilo.

        • Haïm says:

          Cathou shalom,
          C’est moi qui te remercie du fond du coeur. Tu ne manques pas une seul de mes articles, c’est tout a ton honneur.
          Shalom affectueux d’israel,
          Haim

  2. Mami says:

    Shalom Haiim ,
    C’est toujours avec une bonne curiosité que je lis tes articles . C’est toujours enrichissant car tu mets toujours en valeur le Tana’h , et j’aime ça .
    Sinon , une petite question : sachant que le Temple ne devrait être qu’en Yeroushalaim , comment expliques-tu la présence de cet autre Temple stp ?
    Amitiés
    Mami

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>