La Sainteté: Six dimensions [1]

La Sainteté- Quedousha- est une notion majeure dans le TaNaKh. Cette notion que nous rencontrons au fil de notre lecture biblique n’est point sans poser de maintes difficultés de compréhension. Nous tenterons, donc, lors de notre double étude, de définir d’une part cette notion complexe de Quedousha et, d’autre part, d’en tirer un enseignement pour la Vie. La première partie définira le champ de la Sainteté (six dimensions) et ce qu’elle recouvre, la seconde s’efforcera de proposer une voie vers cette même Sainteté («Imitatio Dei»). L’homme, le commun des mortels, a-t-il la faculté d’atteindre à la sanctification de son être?

La notion de Sainteté dans le TaNa’Kh recouvre, comme dit précédemment, six grandes dimensions:

1-      L’Eternel,

2-      Le Temps (Shabbat),

3-      Le Lieu de la présence divine,

4-      Le Peuple d’Israël,

5-      Les Prophètes et le Naziréen,

6-      Le Cohen.

 

1-      L’Eternel

 

«אֵין קָדוֹשׁ כַּיהוָה כִּי אֵין בִּלְתֶּךָ וְאֵין צוּר כֵּאלֹהֵינוּ« (שמואל א’, ב’, ב’).

«Nul n’est saint comme l’Eternel, nul ne l’est que toi seul! Aucune Puissance n’égale notre Dieu» (1 Samuel 2, 2)

La Connaissance de Dieu dépasse les limites de  notre entendement. Son Essence, séparée de ce monde, demeure inaccessible à l’esprit humain. Dieu ne se confondant pas à sa propre Création ne peut être donc appréhendé par la parole. Sa Transcendance demeure un mystère insondable (Prière de ‘Hanna, mère de Samuel qui consacre son fils à Dieu, Nazir de l’Eternel).

 

2-      Le Temps (Shabbat)

«שֵׁשֶׁת יָמִים תֵּעָשֶׂה מְלָאכָה וּבַיּוֹם הַשְּׁבִיעִי יִהְיֶה לָכֶם קֹדֶשׁ שַׁבַּת שַׁבָּתוֹן לַיהוָה« (שמות ל”ה, ב’).

»Pendant six jours on travaillera, mais au septième vous aurez une solennité sainte, un chômage absolu en l’honneur de l’Éternel» (Ex. 35, 2)

Le Shabbat constitue un temps particulier de repos intérieur. Le septième jour doit sa sanctification au respect des limites imposées à l’homme visant à encourager ce dernier  à se consacrer pleinement à l’Eternel. Se détachant de toute charge matérielle relative au monde de l’action, l’homme transcende et sublime ses aspirations personnelles en dirigeant la totalité de son être vers le Divin. Il pénètre à l’intérieur de la sphère divine où la notion de  profane est totalement étrangère.

3-      Le Lieu de la présence divine

«וַיֹּאמֶר אַל-תִּקְרַב הֲלֹם שַׁל-נְעָלֶיךָ מֵעַל רַגְלֶיךָ כִּי הַמָּקוֹם אֲשֶׁר אַתָּה עוֹמֵד עָלָיו אַדְמַת-קֹדֶשׁ הוּא» (שמות ג’, ה’).

«Il reprit: N’approche point d’ici! Ote tes chaussures de tes pieds, car le lieu où tu te tiens est terre de sainteté, Il (Dieu) s’y trouve!» (Ex. 3, 5)

Notons que le pronom personnel הוּא (Lui, il) en hébreu ne se rapporte point  au terme «terre» comme le traduisent nombre de traductions mais au substantifמָקוֹם  (lieu).

La Présence divine octroie à la  terre son caractère de Sainteté. Moïse se voit contraint d’ôter ses chaussures, symbole d’attachement aux valeurs terrestres, afin de mériter l’accès à la sublime Révélation divine.

 

4-      Le Peuple d’Israël

«…וְאַתֶּם תִּהְיוּ-לִי מַמְלֶכֶת כֹּהֲנִים וְגוֹי קָדוֹשׁ» (שמות י”ט, ו’).

«…Mais vous, vous serez pour moi un royaume de prêtes et un  peuple saint« (Ex. 19, 6)

 

5-      Prophètes et Naziréen

      *Elisée  

«וַתֹּאמֶר אֶל-אִישָׁהּ הִנֵּה-נָא יָדַעְתִּי כִּי אִישׁ אֱלֹהִים קָדוֹשׁ הוּא עֹבֵר עָלֵינוּ תָּמִיד» (מלכים ב’, ד’, ט’).

»Elle dit à son époux: Certes, je sais que c’est un homme de Dieu, un saint, cet homme qui nous visite toujours.» (2 Rois 4, 9)

Le prophète est un être d’exception choisi par Dieu en raison de sa faculté innée au dialogue avec le divin,

     *Naziréen

«כָּל-יְמֵי נֶדֶר נִזְרוֹ תַּעַר לֹא-יַעֲבֹר עַל-רֹאשׁוֹ: עַד מְלֹאת הַיָּמִם אֲשֶׁר-יַזִּיר לַיהוָה קָדֹשׁ יִהְיֶה גַּדֵּל פֶּרַע שְׂעַר רֹאשׁוֹ» (במדבר ו’, ה’).

»Tout le temps stipulé pour son abstinence, le rasoir ne doit pas effleurer sa tête: jusqu’au terme des jours où il veut s’abstenir pour l’Éternel, il doit rester saint, laisser croître librement la chevelure de sa tête».(Nb. 6, 5)

 

6-      Cohen

«וְעָשִׂיתָ בִגְדֵי-קֹדֶשׁ לְאַהֲרֹן אָחִיךָ לְכָבוֹד וּלְתִפְאָרֶת» (שמות כ”ח, ב’).

«Tu feras confectionner pour Aaron ton frère des vêtements saints, insignes d’honneur et de majesté. « (Ex.28, 2)

 

Ces Six dimensions inhérentes à la notion de Sainteté révèlent la présence de trois dénominateurs communs:

(a) séparation et retrait vis-à-vis du monde de la matière,

(b) l’intention portée exclusivement vers le divin,

(c)  Sainteté particulière relative à Israël séparée des Nations.

 

La Sainteté se réduit-elle à ces trois dénominateurs communs? Constitue-t-elle le «privilège» d’hommes d’exception et d’Israël? Le retrait du monde matériel (Prishout) conduit-il nécessairement à la voie de Sainteté?  Notre prochaine étude tentera de répondre à ces trois interrogations fondamentales.

Sylvia Marouani – Midreshet Yeud – Parachat Kedouchim

 

Cordial shalom,

Haïm Ouizemann

Haimo@eteachergroup.com

7 Responses to La Sainteté: Six dimensions [1]

  1. Dany says:

    Merci Haïm…Pour cette étude Sur la Sainteté , j’ai ensuite écouté , les enseignements de Sylvia Marouani … La sainteté dans toutes ses dimensions , Je vous remercie de tout mon cœur .Je n’ai pas Perdu mon Temps. Dieu nous bénisse tous . Cordial Shalom à tous .

  2. cathou says:

    Article très intéressant. Le mot SAINT est utilisé régulièrement, sans qu’on sache vraiment à quoi il correspond.

    Alors en français SAINT: rendu sacré et inviolable. qui fait curieux a la même origine que le mot sanction.

    Dans l’Eglise chrétienne SAINT s’adresse d’abord à Dieu: souverainement pur et parfait.
    Puis à ceux qui sont admis dans le séjour des bienheureux (saint Thomas, sainte Cécile par exemple). Dans ce cas le mot SAINT, dans l’Eglise chrétienne, prend une dimension un peu différente. Un saint n’est pas un humain pur et parfait, non, c’est un humain normal comme chacun de nous, pétri de chair, de sang et de désirs, qui aura su faire un grand travail sur lui-même, voir au plus profond de lui, accepter puis maîtriser ses désirs les plus forts. Ce qui va le rendre à la fois très humble et très proche des autres.
    Ce n’est pas un être d’exception parce que chacun de nous peut faire ce travail, mais paradoxalement oui, c’est un être d’exception parce que bien peu d’entre nous sont capables d’une telle humilité et d’une telle force.

    J’approfondis ma connaissance de ce mot avec ces articles. MERCI.

  3. Dominique says:

    N’est ce pas Dieu qui délivre la sainteté ? Comme pour AbraHam par exemple ou Dieu modifie jusqu’à son nom. L’homme peut se purifier afin qu’il soit dans une position dans laquelle Dieu décide ou non s’il est saint. D’ailleurs vous citez ce passage ou Moshé Rabénou retire ses chaussures et l’on voit clairement que c’est Dieu qui décrète la montagne comme sainte de par Sa présence.
    Il est difficile d’être saint mais plus encore de faire perdurer cette sainteté. Je pense donc que c’est vanité de croire que l’homme puisse être saint de par lui même. Tres rares sont ceux qui réussissent à respecter les 10 Commandements toute leur vie, à fortiori 613 commandements. Dieu pardonne mais Il n’oublie pas. Il est donc difficile pour moi de comprendre comment un homme puisse accèder à la sainteté de par lui même. Pourriez vous approfondir afin que je comprenne mieux. Car se que je crois n’est pas forcément ce qui est et je peux me tromper. Merci pour cette étude

  4. cathou says:

    Je comprends mal le mot: “cohen”.

  5. Dany says:

    Saint : Sacré Dans L’absolu ….Parfait dans son essence Divine , son caractère , ses attributs, ceci pour le Dieu Saint de La Bible …Pour Nous les Humains à l’image de Dieu , nous allons tendre… par La Connaissance , L’obéissance à sa Parole , et la Grâce de Dieu… à mener une vie Pieuse et vertueuse ” Sanctifie les par ta Vérité …Ta Parole est la Vérité ” ( Jean 17/17 )…Avons nous la Faculté d’ Atteindre à la Sanctification de notre être Par nous même ?…Non Assurément…Depuis la Chute , Dans le Péché, au Jardin D’Eden…Cependant Dieu à Préparé, Pour nous un Salut ” Dieu vous a choisi dès le commencement , pour vous sauver Par… la Sanctification de L’Esprit et par la Vérité ” 2 Thessalonicien 2/13 Voilà ce que je crois et vis , depuis des Années , Maintenant je ne veux offenser personne en Partageant ma Conviction . Le passage au sujet du Temps Shabbat, est très explicite, Merci , j’espère n’avoir pas fait un Hors sujet, dans mes explications . Cordial Shalom .

  6. Dany says:

    Au Sujet Mes explications ci-dessus : Je dirais plutôt. Une Confession de Foi Judéo- Chrétienne .

  7. blaise says:

    Superbe présentation du mot Saint! Toutefois pour l’homme la sainteté n’est pas accesible par ses éfforts mais bien plus a son obéisance a la parole de Dieu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>