Le «Visage« de Dieu: Quand Dieu parle aux hommes [Transcendance 1]

 

Comment pouvons-nous concilier la noble et haute idée de pur monothéisme à la vision biblique prêtant des traits humains à l’Eternel? N’est-ce pas réduire Dieu que de lui attribuer des attributs physiques et des sentiments humains? N’est-ce point donc trahir et porter atteinte à l’indicible Essence de Dieu qui, inaccessible à l’entendement humain, ne peut se traduire ni en mots, ni en concepts, ni en images?

Notre étude portera sur la Transcendance [1], l’Immanence divine [2] et la révélation du “Visage” de Dieu à travers autrui [3].

 

-          Transcendance

Les Sages d’Israël enseignent que la Tora (et par extension l’ensemble du TaNa’Kh)  «s’exprime dans la langue des hommes» (דִּבְּרָה תּוֹרָה כִּלְשׁוֹן בְּנֵי אָדָם ). Dieu voit, entend, parle, ressent des sentiments, ordonne à Israël et aux hommes que sa Volonté soit réalisée, celle de suivre la voie de l’Amour et de la  Justice.  (Abraham Gen. 18, 19; Michée 6). Maïmonide, le grand philosophe et médecin du Moyen-âge (1138-1204) s’oppose à la vision anthropomorphique biblique et soutient que seul le recours aux attributs négatifs sont à même de «décrire» la transcendance de la divinité (théologie négative ou apophatisme, Abstraction d’attributs positifs comme la bonté, la compassion, la grandeur: Dieu est Infini- Ayin אַֽיִן) en ce sens qu’aucun mot ne peut décrire la profondeur de l’Essence divine. Elle est indescriptible).

«גָּדוֹל יְהוָה וּמְהֻלָּל מְאֹד  וְלִגְדֻלָּתוֹ אֵין חֵקֶר» -

«Grand est l’Eternel et vraiment loué, sa grandeur est infinie.» (Psaumes 145, 3)

«גָּדוֹל אֲדוֹנֵינוּ וְרַב-כֹּחַ; לִתְבוּנָתוֹ אֵין מִסְפָּר» -

«Grand est notre Maître et tout-puissant, sa sagesse est sans limites.» (Ps. 147, 5)

L’Essence divine, c’est-à-dire sa Sainteté, dépasse notre entendement d’humain.

«אַל-תְּבַהֵל עַל-פִּיךָ וְלִבְּךָ אַל יְמַהֵר לְהוֹצִיא דָבָר לִפְנֵי הָאֱלֹהִים: כִּי הָאֱלֹהִים בַּשָּׁמַיִם וְאַתָּה עַל הָאָרֶץ עַל-כֵּן יִהְיוּ דְבָרֶיךָ מְעַטִּים» -

«N’ouvre pas la bouche avec précipitation; que ton cœur ne soit pas prompt à proférer quelque parole devant Dieu, car Dieu est au ciel, et toi, tu es sur la terre; c’est pourquoi tes propos doivent être peu nombreux.» (Ecclésiaste 5, 1)

Toutefois, soucieux de rendre accessible la Bible au commun des mortels, Maïmonide tente d’expliquer l’anthropomorphisme biblique à travers les nombreux attributs positifs apparaissant tout au long du texte sacré. Selon lui,  l’anthropomorphisme biblique vise à rapprocher Dieu de la créature humaine[1]. Dieu «descend» au niveau des hommes. Il reste proche de nos problèmes, de nos souffrances et de nos espoirs. En effet, immédiatement après avoir avoué son incapacité à décrire la magnificence divine (verset 5 du Psaume 147 cité plus haut), l’auteur de ce même Psaume poursuit et clame  haut et fort:

«מְעוֹדֵד עֲנָוִים יְהוָה מַשְׁפִּיל רְשָׁעִים עֲדֵי-אָרֶץ» -

«L’Eternel encourage les humbles, il abaisse jusqu’à terre les méchants. (Psaumes 147, 6)

 

Cordial shalom d’Israël,

Pour plus d’informations sur nos cours d’Hébreu biblique, CLIQUEZ sur ce lien.

Haïm Ouizemann

Haimo@eteachergroup.com



[1] Guide des Egarés Chap. 1, 26; 1,53 selon le traité talmudique de Babylone Yebamot 71, a.

9 Responses to Le «Visage« de Dieu: Quand Dieu parle aux hommes [Transcendance 1]

  1. cathou says:

    Alors là le sujet devient plus délicat, car on touche à l’essence même de Dieu.

    Alors j’ai besoin de définir les mots
    -Immanence: vient du latin immanere: résider dans, rester, être dans
    désigne le caractère de ce qui porte son principe en lui-même.

    -Transcendance: cause extérieure et supérieure

    -Anthropomorphisme: vient de latin anthropos: genre humain et morphé: forme
    Attribution de caractéristiques comportementales ou morphologiques humaines à d’autres entités comme les animaux, les objets, phénomènes, voir une idée aussi.

    -Visage: vient du latin visus: vue, apparence
    -Image: vient du latin imago:: portrait, copie, comparaison, et aussi l’ombre d’un mort.

    • Haïm says:

      Cathou shalom,
      Dieu dans la source biblique apparait sous deux dimensions (pour simplifier):
      - Transcendance (Dieu est au-dela de sa Creation et de ses creatures, Il s’est ” retire” du monde et n’intervient en aucune maniere dans les affaires de ce monde),
      - l’Immanence (Dieu est proche du monde et de ses creatures, il “voit” ” entend”, ” comprend”…). Il est Amour et Compassion.
      Mon second article qui paraitra la semaine prochaine s’efforcera d’eclairer cette derniere dimension qui prevaut, de fait, dans le TaNa’Kh.
      Amities,
      Haim O.

      • cathou says:

        Oui Haïm, mais j’aime le vocabulaire simple et l’Asie a pour cela 2 termes très simples, qui disent la même chose (ou à quelques détails près):
        -Le Créateur Dieu impersonnel qui accomplit son oeuvre inlassablement. Inutile de prier ce Créateur, évidemment nous faisons parti de sa création, mais il est au-dessus de Tout, il n’a rien à faire d’écouter les humains.
        Nous en sommes en partie l’image, comme toute la création, puisqu’il est le créateur.
        -Dieu, qui porte d’autres noms que ceux hébreux ou français, mais qui est le Dieu personnel, que nous portons en nous, dont nous sommes l’image. Celui ci est un guide, un père, qui châtie, qui récompense, qui pardonne, plein d’amour et de compassion envers “ses” créatures humaines. Mais tout aussi puissant que le Créateur, car si ce Dieu est en nous, en chacun de nous et qu’à 1ère vue (déjà bonne 1ère vue) il nous laisse décider Nous, responsables de nos choix et de nos actes… Il est plus complexe que cette simple image.

  2. cathou says:

    Il est certain que dès le début de la Bible Dieu nous apparaît selon l’imagerie populaire chrétienne (juive je ne sais pas, et l’islam interdit judicieusement toute représentation graphique de Dieu) comme un homme assis quelque part dans les cieux, sur un trône, parfois un nuage, dirigeant l’univers et les humains.

    Semblant plus punir que récompenser. Mettant à sa droite les humains qui le méritent, donc même divisant les humains en catégories.

    C’est ainsi que de nombreux occidentaux monothéistes se représentent encore Dieu de nos jour. Et sans doute ont ils besoin de ce “Visage” de Dieu.
    Image pas fausse d’ailleurs, effectivement Dieu parle, entend, voit, agit…. Comme un humain. La Bible nous le dit.

    Image encore plus accentuée quand on lit la Bible en français, donc en principe destinée aux chrétiens de France par une traduction qui indique que Dieu crée l’humain à son image, puis après avoir goûter à ce délicieux fruit défendu, cet humain devient Adam.
    Cette idée que l’humain est créé parfait, puis après avoir manger de ce fruit il devient imparfait en devenant Adam, porteur du mal et Dieu a besoin de le punir. Dieu devient plus un juge, un censeur d’une dimension supérieure, infinie oui, puisqu’il entendra, verra et punira tout. (pire que le KGB ce Dieu).

    On peut donc aussi dire que “Dieu” consent parfois à descendre de son trône pour venir vers l’humain, au milieu des humains, soit vers un en particulier. Il semble le faire assez souvent dans le récit biblique. Aucune démarche n’est nécessaire à l’humain, Dieu choisit, Dieu décide.

    L’image est simpliste, mais pas fausse.
    La dimension de Dieu n’est de toutes les façons, pas perceptible dans son entier par l’humain. Nous avons beau être créé à l’image de Dieu, nous ne serons jamais Dieu.

    Toutefois cette manière de voir Dieu, si elle n’est pas fausse, ne répond pas à certaines questions que l’humain est en droit de se poser et qu’il se pose d’ailleurs:
    -Pourquoi des humains qui vivent tranquillement, sans faire de réel mal autour d’eux sont ils punis (maladies, séismes…)?
    -Pourquoi Dieu semble écouter certains humains et pas d’autres?
    -Pourquoi les guerres, les destructions massives… Pourquoi tout ce que nous ne comprenons pas et qui nous fait du mal????

    J’arrête là Haïm, l’orage arrive je suis obligée de tout débrancher et de toutes les façons il me faut attendre ton
    2ème article, dont j’ignore la teneur.

    • Haïm says:

      Cathou a shalom,
      ce premier article (trop court) s’efforce de montrer notre impossibilite a “toucher” a l’Essence de Dieu, a sa Transcendance. Dans mon deuxieme article, je mettrai l’accent sur la dimension immanente de Dieu: Dieu est proche de L’homme, il aspire a lui faire le bien. A l’homme de rechercher sa Presence. Nous verrons que la vision biblique privilegie cette derniere dimension.
      Merci a toi pour ta fidelite et tous tes commentaires tres interessants.

      Amities a vous tous,
      Haim

      • cathou says:

        Oh il me semble très bien cet article Haïm.
        Il est important, très important d’essayer de définir Dieu. Il faut savoir en quoi on croit.
        Mais il est évident que toutes les manières de voir Dieu sont “vraies” si cela nous rend libres, et plein de compassion envers les autres. A partir du moment où le Dieu auquel nous croyons ne répond plus à nos questions, il faut LE chercher différemment.
        La dimension divine n’est de toutes les façons pas à notre portée, il nous faut l’admettre…. Nous ne pourrons jamais être Dieu.

        • cathou says:

          Je rajoute
          Transcendance: cause extérieure et supérieure.
          Voilà où la réponse du Dieu qui punit, et qui est amour, n’est pas toujours satisfaisante.

          La partie Créatrice Divine qui fait, défait éternellement a la particularité d’être permanente dans son action de faire, défaire certes;, mais également impermanente: l’univers que nous connaissons aujourd’hui n’est plus celui d’hier et n’est pas celui de demain. Et c’est là qu’il nous faut accepter qu’un volcan, un séisme, une maladie, la perte d’un être cher… toute manifestation de ce genre n’a pas pour but de punir une humanité qui bien souvent n’a pas commis de péchés si graves justifiant une telle punition, ce qui donne là un Dieu incompréhensible dans son rôle de juge si on n’accepte pas, si on ne comprend pas que le Créateur est Intouchable, Supérieur et extérieur à nous, n’a donc aucune intention de nous punir.

          Tout aussi Intouchable, Supérieur et extérieur à nous cette partie qui est en nous, qui se manifeste sous forme de pensées, de sentiments. S’il nous appartient de maîtriser ou non nos pensées, nos sentiments… Notre libre-arbitre se limite à une responsabilité.
          Mais la partie qui crée ces images ??? Où est -elle? Nous ne pouvons ni l’atteindre, ni la comprendre. Il nous faut aussi l’accepter.

          • cathou says:

            Et j’ai envie de rajouter que cette Transcendance: cause extérieure et supérieure, ce Dieu Créateur ne peut à aucun moment dire, donner l’ordre de tuer son prochain, de tuer un humain quelqu’en soient les raisons (politique, vengeance etc..) Cela lui est impossible!!!
            Et ça dans toutes les religions du monde!!!

          • Haïm says:

            Cathou shalom,
            Je viens de publier mon dernier article sur l’Immanence de Dieu. Je t’invite a le lire. Ce deuxieme article est une ouverture au troisieme volet au theme consacre au ” Visage de Dieu”, article qui paraitra la semaine prochaine et qui viendra renforcer ta reflexion. Encore merci a toi pour ta participation active a notre blog d’hebreu biblique.
            Amities,
            Haim

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>