Le «Visage» de Dieu: Quand Dieu parle aux hommes [Immanence 2]

La semaine dernière, notre étude biblique porta sur la dimension transcendantale de Dieu. L’étude d’aujourd’hui s’attache à mettre l’accent sur la dimension immanente de Dieu dans le TaNa’Kh.

-          Immanence

La source biblique insiste tout particulièrement sur la dimension d’immanence divine: Dieu réside en l’homme et ne se révèle en ce monde dans la Nature (sous le Nom d’Elohim) et l’Histoire (Adonaï) qu’à travers les fils d’Adam. La Bible privilégie le rapport intime et direct entre l’homme et la divinité et invite chacun d’entre nous, à dialoguer face à face sans aucun intermédiaire avec la Source suprême et infinie, Créateur de tous les mondes, sur l’exemple du plus grand des prophètes d’Israël, Moïse.

Comparons deux versets qui, pour semblables qu’ils paraissent, laissent transparaître une nuance importante:

«יְהוָה אֱלֹהֵי הַשָּׁמַיִם אֲשֶׁר לְקָחַנִי מִבֵּית אָבִי וּמֵאֶרֶץ מוֹלַדְתִּי » -

« L’Éternel, le Dieu des cieux, qui m’a retiré de la maison de mon père et du pays de ma naissance» (Gen, 24, 7)

«וַיֹּאמֶר אַבְרָהָם אֶל-עַבְדּוֹ זְקַן בֵּיתוֹ, הַמֹּשֵׁל בְּכָל-אֲשֶׁר-לוֹ: שִׂים-נָא יָדְךָ תַּחַת יְרֵכִי. וְאַשְׁבִּיעֲךָ בַּיהוָה אֱלֹהֵי הַשָּׁמַיִם וֵאלֹהֵי הָאָרֶץ: אֲשֶׁר לֹא-תִקַּח אִשָּׁה לִבְנִי מִבְּנוֹת הַכְּנַעֲנִי אֲשֶׁר אָנֹכִי יוֹשֵׁב בְּקִרְבּוֹ» -

«Abraham dit au serviteur le plus ancien de sa maison, qui avait le gouvernement de tous ses biens: «Mets, je te prie, ta main sous ma hanche, pour que je t’adjure par l’Éternel, Dieu du ciel et de la terre, de ne pas choisir une épouse à mon fils parmi les filles des Cananéens avec lesquels je demeure» (Gen. 21, 2-3).

Rashi (1040-1105), le célèbre commentateur français du Moyen-âge, porte notre attention sur le fait que le premier verset ne fait mention que du Dieu des Cieux (Transcendance divine), alors que le second verset témoigne de la Présence divine dans le ciel et sur terre (Immanence). Rashi explique que cette immanence, signe de la Présence de Dieu (She’khinah) dans l’Histoire des hommes, témoigne de la reconnaissance de l’unité divine par ces derniers. C’est au sein de cette unité divine emplissant le Cosmos et se révélant dans le cours de l’Histoire que les hommes seront aptes à accepter la différence de l’autre, à cohabiter dans la paix et s’unir par le lien qu’ils établiront entre le Transcendant à l’Immanent. Dieu n’est point seulement Celui qui a créé la plus lointaine des galaxies mais aussi Celui qui demeure dans le cœur des hommes.

Alors:

«וְהָיָה יְהוָה לְמֶלֶךְ  עַל-כָּל-הָאָרֶץ; בַּיּוֹם הַהוּא, יִהְיֶה יְהוָה אֶחָד וּשְׁמוֹ אֶחָד» -

«L’Eternel sera roi sur toute la terre; en ce jour, l’Eternel sera un et unique sera son nom» (Zacharie 14, 9).

L’anthropomorphisme divin a pour dessein d’enseigner à l’homme qu’il se doit de se rapprocher de son frère humain, à l’image de Dieu prêt à tout instant à abandonner «Son Trône» pour subir la douleur de Ses créatures.

L’humanisme de Dieu est une Ethique de la responsabilité fondée sur le ‘Hessed, l’Amour gratuit de toutes les créatures. Ce thème fera l’objet de notre prochaine étude «Le Visage de Dieu, les visages d’autrui ».

 

Cordial shalom d’Israël,

Pour plus d’informations sur nos cours d’Hébreu biblique, CLIQUEZ sur ce lien.

Haïm Ouizemann

Haimo@eteachergroup.com

 

One Response to Le «Visage» de Dieu: Quand Dieu parle aux hommes [Immanence 2]

  1. cathou says:

    L’immanence de Dieu: ce qui réside en nous; la partie divine qui réside en nous, qui fait que nous sommes à l’image de Dieu.
    Là c’est le Dieu que nous portons, à qui nous pouvons ouvrir ou fermer notre porte.

    Dans le jardin d’Eden, l’humain côtoie un arbre, un jour l’humain voit cet arbre différemment, il le regarde et l’image que lui envoie cet arbre lui plait grandement et il cède à l’envie qui est en lui.
    Il aurait pu ne pas aimer l’image de cet arbre, se contenter de continuer à côtoyer cet arbre, il aurait pu se contenter de le sentir, de le toucher, voir d’en manger juste un petit bout pour goûter… Non il décide d’en trouver l’image plaisante et de manger le fruit en entier.

    Ce Dieu, que nous portons, nous a pétri à son image: porteur de désirs. Il nous faut apprendre à découvrir ce Dieu, qui à l’inverse du Créateur, nous est très proche, réside en Nous.
    En cela nous sommes tous frères, quelque soit le nom que l’humain peut donner à ce Dieu il est là, en nous. A la fois Tentateur et Amour.

    Il faut se méfier de l’image que nous donnons à ce Dieu.
    C’est cette image qui peut nous dire “de tuer son frère..”.
    Il faut alors se rappeler que l’humain est à l’image de Dieu, mais Dieu n’est pas à l’image de l’humain… C’est nous qui créons l’image qui nous convient et comme nous la créons nous pouvons aussi détruire cette image. Parce que ni le Dieu créateur, ni le Dieu qui nous donne la possibilité de créer nos propres images selon nos désirs ne peut demander de haïr son frère. Il n’y a que Nous, et nous seuls qui prenons ou pas cette décision.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>