L’Egypte, MiTSRaIM, מִצְרַיִם, une terre de servitude

Le nom «Egypte», en hébreu, se dit: «מִצְרַיִם» (MiTSRaIM). C’est le nom de l’un des enfants de Cham (חָם), l’un des fils de Noé (נֹחַ):

«וּבְנֵי, חָם–כּוּשׁ וּמִצְרַיִם, וּפוּט וּכְנָעַן» (בראשית י, ו).

«Enfants de Cham: Kouch, Mitsraïm, Pout et Canaan» (Gen. 10, 6)

Etymologiquement, ce nom: «MiTSRaIM, מִצְרַיִם» rappelle le terme arabe «מִצְר» ) «  مصر», «Mitsr») signifiant «région, citée» (D’après le dictionnaire Avraham Sharoni, Arabe-Hébreu, 1994). En Egyptien antique, ce terme signifie «forteresse», «מִבְצָר, MivTsar» ou «(cité) fortifiée», «מְבֻצַּר» «MeVOUTSaR». Le pluriel sous sa forme de duel qui caractérise ce terme indique une dualité: on pourrait le traduire par: «le pays des deux terres». En effet, c’est une contrée divisée entre le Delta du Nil (Basse Egypte) et la Vallée du Nil (Haute Egypte). Cette distinction se retrouve dans la double couronne (le pschent) portée par Pharaon, formée par la réunion de deux couronnes: l’hedjet blanche de Haute Egypte et le desheret rouge de Basse Egypte.  Cette coiffe vise à l’imposer comme maître absolu sur l’ensemble du  peuple d’Egypte.

Le nom «Egypte», traduction du grec Aigyptos (Αἴγυπτος), signifie le «Temple de l’âme de Pta’h».

En outre, les limons du Nil fertilisant la terre d’Egypte colorent les eaux du Nil en noir. C’est ainsi que  le prophète Jérémie relève cette couleur caractéristique du Nil:

«וְעַתָּה, מַה-לָּךְ לְדֶרֶךְ מִצְרַיִם, לִשְׁתּוֹת, מֵי שִׁחוֹר» (ירמיה ב’, י”ח);

«Et maintenant que te sert de prendre le chemin de l’Egypte pour boire l’eau noire du Nil?» (Jer. 2, 18).

Par ailleurs, L’Egypte pharaonique est dénommée la «maison d’esclaves» (בֵּית עֲבָדִים, Beit Avadim) (Ex. 13, 3). En effet, c’est en Egypte («מִצְרַיִם» MiTSRaIM) que les Fils d’Israël furent esclaves pendant 430 ans (Ex. 12, 40-41) soumis aux humiliations et à l’opprobre de Pharaon et de son peuple. Or, le nom de l’Egypte: «מִצְרַיִם», «MiTSRaIM» signifie: les deux «מֵיצָר» («MéTSaR»): «défilé, passage étroit», définissant ainsi l’Egypte comme un lieu de pression physique, spirituel et mental, ne laissant aucune place à la liberté individuelle de l’homme et à son épanouissement spirituel et matériel:

«גָּלְתָה יְהוּדָה מֵעֹנִי… כָּל-רֹדְפֶיהָ הִשִּׂיגוּהָ, בֵּין הַמְּצָרִים» (איכה א’, ג’).

«Juda est allé en exil, accablé par la misère… Ses persécuteurs, tous ensemble, l’ont atteint entre ses étroits défilés» (Lamentations 1, 3).

«אֲפָפוּנִי, חֶבְלֵי-מָוֶת וּמְצָרֵי שְׁאוֹל מְצָאוּנִי» (איכה א’, ג’);

«Les liens de la mort m’avaient enveloppé, les angoisses du Schéol [de l'enfer; mot-à-mot: du questionnement] m’avaient étreint;» (Ps. 116, 3).

La sortie d’Egypte des Enfants d’Israël sous la conduite du bâton brandi par le Prophète Moïse ouvre la voie à la Liberté et à la victoire de la Parole divine sur les dieux de l’antique empire d’Egypte, dont Ptah en  incarne le paradygme.

«בַּצָּרָה קָרָאתָ  וָאֲחַלְּצֶךָּ:אֶעֶנְךָ… אָנֹכִי יְהוָה אֱלֹהֶיךָ הַמַּעַלְךָ מֵאֶרֶץ מִצְרָיִם » (מזמור פ”א, ח’-יא)

«Dans la détresse tu as appelé, et Je t’ai délivré… Je suis, moi, l’Eternel, ton Dieu qui t’ai tiré du pays d’Egypte» (Ps. 81, 8-11).

Haïm Ouizemann

Haimo@eteachergroup.com

 

8 Responses to L’Egypte, MiTSRaIM, מִצְרַיִם, une terre de servitude

  1. cathou says:

    Haute Egypte, Basse Egypte… Les 2 terres.
    Temple de l’âme de Pta’h: “celui qui ouvre”, patron des artisans, est un Dieu créateur qui aurait pensé le monde dans son coeur, avant de le réaliser par le verbe.
    La civilisation égyptienne antique, bien que polythéiste, n’est pas à négliger par sa grandeur.
    Nous avons beaucoup à en apprendre.

    Les hébreux viennent régulièrement en Egypte. Quand ils ont besoin de nourriture, d’eau, pour eux, pour leurs animaux, ils savent trouver dans ce pays florissant de quoi subvenir à leurs besoins. Comme bien des populations riveraines de l’Egypte.
    Il est difficile de résister aux multiples facilités qu’offre ce pays.
    Les hébreux vont avoir de grandes difficultés à s’en libérer.

    • Haïm says:

      Cathou shalom,
      la civilisation egyptienne se caracterise par sa grandeur materielle et spirituelle qui continue toujours a nous eblouir. Sa puissance materielle et economique attira nombres de peuples et de nations a se rapprocher d’elle. Elle fut longtemps consideree comme le premier grenier de ble dans la region. J’adhere a ton raisonnement lorsque tu fais mention des facilites de ce pays.En effet, d’apres la tradition hebraique, 20% seulement des Fils d’Israel accepterent se sortir d’Egypte et de suivre Moise preferant beneficier de la richesse egyptienne. De plus, les Sages d’Israel nous enseignent que malgre l’esclavage des Hebreux en Egypte, nous devons faire preuve de reconnaissance a l’egard de cette puissance qui accepta,en son temps, d’offrir l’hospitalite a Jacob et a ses 11 enfants ( Joseph etant deja en Egypte). Le peuple d’Israel se caracterise par la Memoire et la Reconnaissance.
      La Liberte constitue encore le plus grand des defis que notre monde ait a relever. Tant d’hommes, de femmes et d’enfants sont encore humilies et traites en esclaves a travers le monde. Notre mission d’hommes et de femmes crees a l’image de Dieu est de nous soulever contre cet etat de fait. A ce propos, je t’invite toi et tous nos ami(e)s a lire le prochain article qui decrira le moyen d’acceder a cette chere Liberte.
      Encore un grand toda a toi.
      Bonnes fetes de Paques a vous tous,
      Amicalement,
      Haim

      • cathou says:

        Bonjour Haïm, Merci.
        Je veux bien croire que tous les hébreux en Egypte ne voulurent pas partir pour une expédition incertaine.

        La liberté: c’est le défit que chacun a à relever, dès la conception dans le ventre maternelle…
        Avoir la liberté physique et matérielle est déjà un luxe.
        Avoir la liberté spirituelle est un luxe encore plus grand et difficile.

        Oui nous devons lutter par tous les moyens possible pour la liberté de chacun!!!
        Et là, Haïm, je te suis encore plus.

        • cathou says:

          Je voulais écrire: je te suis, plus vite que mon ombre… (au nom de la liberté pour chacun!!)

          • Haïm says:

            Cathou shavou tov,
            Tu vas tres vite et c’est tres bien. Libre, libre. Toujours avec grand plaisir de te retrouver!
            Haim

          • cathou says:

            Oui Haïm, ma mère m’a donné 2 choses: l’amour inconditionnel qu’un parent devrait toujours donner à son enfant, et la liberté de pensées. Plus j’avance en age, plus je me rends compte du cadeau qu’elle m’a fait!!!!

  2. Jules Rakotonanahary says:

    Bonjour, Juste une question que je voudrais poser à Haim: est-ce que Mitsraim,le petit-fils de Noé, aurait quelque chose à voir dans la constitution de l’ancienne Egypte en tant que Nation ou ce n’est qu’une simple coïncidence?
    Paix à tous!
    Jules R.

  3. Margot says:

    Merci pour ces précieux éclaircissements.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>