Les deux sangs de l’Alliance

«וָאֶעֱבֹר עָלַיִךְ וָאֶרְאֵךְ מִתְבּוֹסֶסֶת בְּדָמָיִךְ וָאֹמַר לָךְ בְּדָמַיִךְ חֲיִי וָאֹמַר לָךְ בְּדָמַיִךְ חֲיִי» (יחזקאל ט”ז, ו’).

«Mais Je passai auprès de toi, je te vis t’agiter dans tes sangs, et je te dis: “Vis dans tes sangs! Et ”Vis dans tes sangs!» (Ez. 16, 6).

Quel sens la tradition juive donne-t-elle à ce verset?

Il nous faut tout d’abord remarquer la répétition du substantif  «sang» apparaissant à  trois reprises dans ce seul verset et rectifier la traduction, ce terme étant au pluriel-duel en hébreu et non au singulier. Ainsi, la source biblique  mentionne les «deux sangs» d’Israël.

Quels sont ces deux sangs, que revêt leur signification respective et pourquoi doivent- ils être associés intimement?

Ces deux sangs sont respectivement: le sang du sacrifice pascal et celui de la circoncision:

-    Sang du sacrifice pascal:

«וְהָיָה הַדָּם לָכֶם לְאֹת עַל הַבָּתִּים אֲשֶׁר אַתֶּם שָׁם  וְרָאִיתִי אֶת-הַדָּם וּפָסַחְתִּי עֲלֵכֶם וְלֹא-יִהְיֶה בָכֶם נֶגֶף לְמַשְׁחִית בְּהַכֹּתִי בְּאֶרֶץ מִצְרָיִם» (שמות י”ב, י”ג).

«Le sang, dont seront teintes les maisons où vous habitez, vous servira de signe: je reconnaîtrai ce sang et je vous épargnerai et le fléau n’aura pas prise sur vous lorsque je sévirai sur le pays d’Égypte» (Ex. 12, 13))

-   Sang de la circoncision:

«וְכִי-יָגוּר אִתְּךָ גֵּר וְעָשָׂה פֶסַח לַיהוָה הִמּוֹל לוֹ כָל-זָכָר וְאָז יִקְרַב לַעֲשֹׂתו וְהָיָה כְּאֶזְרַח הָאָרֶץ וְכָל-עָרֵל לֹא-יֹאכַל בּוֹ. תּוֹרָה אַחַת יִהְיֶה לָאֶזְרָח וְלַגֵּר הַגָּר בְּתוֹכְכֶם» (שמות י”ב, מ”ח-מ”ט).

»Si un étranger habite avec toi et veut célébrer la pâque du Seigneur, que tout mâle qui lui appartient soit circoncis, il sera alors admis à la célébrer et deviendra l’égal de l’indigène; mais nul incirconcis n’en mangera. Une seule et même loi régira l’indigène et l’étranger demeurant au milieu de vous« (Exode 12, 48-49)

Ces deux sangs témoignent de la double volonté d’Israël, à savoir  d’une part s’écarter du culte païen égyptien et d’autre part renouveler l’Alliance contractée avec le Patriarche Abraham (Gen. 17, 9-14).

Notons que les Hébreux dans le désert ne sont point circoncis ni ne célèbrent la Pâque mais jouiront d’un temps de grâce divine.

Les Hébreux ne renouvelleront la circoncision et le sacrifice pascal qu’après avoir franchi le Jourdain (Josué 5, 2-8; 10-12):

«בָּעֵת הַהִיא אָמַר יְהוָה אֶל-יְהוֹשֻׁעַ עֲשֵׂה לְךָ חַרְבוֹת צֻרִים וְשׁוּב מֹל אֶת-בְּנֵי-יִשְׂרָאֵל שֵׁנִית. וַיַּעַשׂ-לוֹ יְהוֹשֻׁעַ חַרְבוֹת צֻרִים וַיָּמָל אֶת-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל אֶל-גִּבְעַת הָעֲרָלוֹת» (יהושע ה’, ב’-ג’).

«En ce temps-là, l’Eternel dit à Josué: “Munis-toi de couteaux tranchants, et de nouveau circoncis  les enfants d’Israël.”Et Josué se munit de couteaux tranchants, et il circoncit les Israélites près de la colline des Prépuces.» (Josué 5, 2-3)

 «וַיַּחֲנוּ בְנֵי-יִשְׂרָאֵל בַּגִּלְגָּל וַיַּעֲשׂוּ אֶת-הַפֶּסַח בְּאַרְבָּעָה עָשָׂר יוֹם לַחֹדֶשׁ בָּעֶרֶב- בְּעַרְבוֹת יְרִיחוֹ» (יהושע ה’. י’).

«Les Fils d’Israël, campés à Ghilgal, célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du mois, vers le soir, dans les plaines de Jéricho» (Josué 5, 10).

Ces deux sangs constituent la condition «sine qua non» requise par l’Eternel des Hébreux afin de leur octroyer le droit d’hériter de la terre promise aux trois Patriarches d’Israël (Gen. 17, 1-8). Alors Erets Canaan, lieu d’épreuves, se transformera en un havre de Paix pour les descendants d’Avraham, d’Its’hak et de Yaakov et pour l’Humanité entière.

Qu’est-ce que l’Agneau Pascal ? Une émission presente et preparée par Gaël Pollès, journaliste et fondateur de Pratiks.

 

Cordial shalom d’Israël,

Pour plus d’informations sur nos cours d’Hébreu biblique, CLIQUEZ sur ce lien.

Haïm Ouizemann

Haimo@eteachergroup.com

 

2 Responses to Les deux sangs de l’Alliance

  1. shmuel says:

    le sang dans lequel est La vie,est vraiment un symbole fort.
    Il ya un texte qui dit “sans versement de sang(sans sacrifice ) point de redemption.”
    puis :le sang de ton frere crie depuia le sol vers moi”.

  2. cathou says:

    Le sang: symbole de vie.
    Couleur rouge: symbole de vie.
    Je n’avais jamais vraiment fait attention: oui le sang du sacrifice pour laver, et le sang de la circoncision.

    En français le mot sang a 2 origines très intéressantes:
    Sang venant du latin sanguis: le sang qui coule
    Cruor venant du latin: le sang coagulé. Cette origine va donner en français les mots cruel, cruauté
    Et peut être peut on réunir ces 2 sens aux sangs bibliques.
    Le sang du sacrifice: sang rouge vif, liquide qui coule.
    Le sang de la circoncision: au fond ce sang va coaguler pour permettre la cicatrisation.
    Renouvellement de l’Alliance, ou renforcement de l’Alliance.
    Oui très intéressant ça, Haïm…. à creuser encore pour moi.

    L’agneau dont la signification nous rapproche beaucoup tous… Plusieurs idées me viennent, en vrac::::
    -l’agneau semble être un des animaux consommé par tous les peuples.
    -Tellement mignon et bon à manger qu’il semble symboliser l’innocence partout aussi.
    -Agni, Dieu très très ancien en Inde; symbole du sang, du feu, du soleil, de la foudre, du rouge, de la vie, naissant de l’eau. et encore bien plus… Bon il correspondrait plutôt au bélier qu’au tendre agneau, mais je n’ai pu m’empêcher de faire un rapprochement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>