Moïse, les Anciens d’Israël et le devoir de Mémoire

La pérennité de toute civilisation passe par le respect des Anciens qui, gardiens de la Mémoire collective, en constituent le meilleur des remparts. Sans mémoire du passé, point d’avenir.

Pour exemple, Israël est gardien de la Mémoire des Patriarches et la préserve envers et contre tout au sein de l’idolâtrie égyptienne. Le choix délibéré de prénoms hébraïques pour sa descendance en témoigne. Cette Mémoire fidèle, détenue jalousement par les Anciens d’Israël à travers le temps et les difficiles épreuves de l’esclavagisme, est garante de la Délivrance du «Creuset de Fer» égyptien. Elle ne constitue point seulement la Connaissance du passé d’Israël mais les clés de son avenir. Pour preuve: Moïse, le Prophète des prophètes en Israël, alors âgé de 80 ans, réunit à la veille de la sortie d’Egypte tous les Anciens d’Israël afin de leur affirmer:

«יְהוָה אֱלֹהֵי אֲבֹתֵיכֶם נִרְאָה אֵלַי אֱלֹהֵי אַבְרָהָם יִצְחָק וְיַעֲקֹב לֵאמֹר: פָּקֹד פָּקַדְתִּי אֶתְכֶם וְאֶת-הֶעָשׂוּי לָכֶם בְּמִצְרָיִם  « (שמות ג’, ט”ז).

«L’Éternel, Dieu de vos pères, Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, m’est apparu en disant: J’ai fixé mon attention sur vous et  sur ce qu’on vous fait en Égypte» (Ex. 3, 16).

Gardiens de la flamme sacrée depuis l’Alliance divine contractée avec Abraham et sa descendance, ces Sages reconnaîtront en Moïse le fidèle porteur du message divin et légitimeront sa mission grâce à ce code transmis de génération en génération depuis le message ultime de Joseph, le fils du Patriarche Jacob, tous deux plus que centenaires:

 «… וֵאלֹהִים פָּקֹד יִפְקֹד אֶתְכֶם וְהֶעֱלָה אֶתְכֶם מִן-הָאָרֶץ הַזֹּאת אֶל-הָאָרֶץ אֲשֶׁר נִשְׁבַּע לְאַבְרָהָם לְיִצְחָק וּלְיַעֲקֹב» (בראשית נ’, כ”ה).

 «…Sachez que le Seigneur fixera son attention sur vous et vous ramènera de ce pays [l'Egypte] dans celui qu’il a promis par serment à Abraham, à Isaac et à Jacob [Erets Canaan]» (Gen. 50, 25).

C’est en se basant sur la Mémoire du Passé collectif, cette Mémoire entretenue par les Anciens, qu’une civilisation peut se développer et fructifier. Lorsque la Mémoire s’estompe en raison d’un phénomène d’assimilation, alors c’est la mort d’une civilisation. Ainsi sont tombées les grandes civilisations de l’humanité.

«עֲטֶרֶת תִּפְאֶרֶת שֵׂיבָה בְּדֶרֶךְ צְדָקָה תִּמָּצֵא»

«Le grand âge est une couronne d’honneur; c’est sur le chemin de la vertu qu’elle se rencontre» (Prov. 16, 31)

Exposition ” The Book of books”, ” le Livre des Livres” (“Musée des Pays de la Bible”)

Cordial shalom d’Israël,

Pour plus d’informations sur nos cours d’Hébreu biblique, CLIQUEZ sur ce lien.

Haïm Ouizemann

Haimo@eteachergroup.com

One Response to Moïse, les Anciens d’Israël et le devoir de Mémoire

  1. cathou says:

    “Quand le passé n’éclaire plus l’avenir, l’esprit marche dans les ténèbres” Alexis de Tocqueville

    La transmission du passé est importante, et je m’insurge fortement contre les décideurs qui non contents de réduire déjà notre histoire de France de la seconde guerre mondiale à nos jours, comme si le Français naissait en 1939, pouf d’un coup de baguette magique: à la fois antisémite et résistant, veulent carrément supprimer l’Histoire de notre pays des matières scolaires.
    La force d’un pays réside dans la connaissance de son histoire passée qui sont les racines communes de chaque citoyen.

    La France s’est non seulement construite sur une Histoire au fil des siècles, elle s’est construite sur le Christianisme, principalement le catholicisme qui fut longtemps la seule religion d’Etat acceptée. Il est ridicule aujourd’hui, au nom de la laïcité de vouloir effacer à tout prix cet héritage qui influence notre calendrier mais aussi notre quotidien et notre pensée.

    Ce qui donne la force au judaïsme d’aujourd’hui c’est cette transmission à la fois historique et spirituelle, qui fait que chaque juif, où qu’il soit dans le monde, sait où sont ses racines, sait à quelle “peuple” il appartient.

    Alors évidemment on pourrait taxer mes propos de “racistes”, c’est la grande mode en ce moment. Il faut supprimer l’histoire de France parce qu’elle ne concerne pas et n’intéresse pas les étrangers qui viennent s’installer en France. Il faut supprimer tout religion sous le prétexte qu’on doit accepter toutes les religions autres que celle catholique.
    Hérésies monstrueuses!!!! C’est en apprenant nos origines, comment s’est formé notre pays, notre culture, notre famille, notre langue, tout ce qui est Nous, avec nos particularités propres que nous serons alors un peuple fort où chaque citoyen, fort de la connaissances de ses racines, de son histoire sera prêt à surmonter ses peurs des autres cultures, autres religions etc…

    Nous avons besoin de la connaissance de notre passé pour vivre notre présent, et avancer vers le futur. L’oubli n’amène que ténèbres.

    On a le droit de ne pas être d’accord et de trouver mes propos ringards, bourgeois voir racistes, mais alors observez les gens qui ont perdu la mémoire, ceux qui ont la maladie d’Alzheimer: pas de problème de passé chez eux, il n’en n’ont plus aucun souvenir. Comment vivent ‘ils cette absence de mémoire??? Observez et vous devriez trouver votre réponse.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>