Trois Justes des Nations, non à l’indifférence!

» לֹא תַעֲמֹד עַל-דַּם רֵעֶךָ: אֲנִי יְהוָה«

«Ne sois pas indifférent au danger de ton prochain: je suis l’Éternel»  (Lev. 19, 16).

Nous commémorons lundi 27 Janvier, la Journée Internationale de la Shoah, date à laquelle fut libéré le camp d’Auschwitz-Birkenau. Nombreux sont les hommes et les femmes, Justes des Nations qui, au péril de leur vie, décident de porter secours aux Juifs, menacés d’extermination certaine dans les camps de la mort par l’Allemagne nazie. En dépit du risque encouru, d’une mort qui les guettait, ces Justes se vouant corps et âme à leur prochain reconnaissent avoir écouté la voix de leur conscience.

Le TaNa’Kh ne compte qu’un infime nombre de Justes qui tendront la main aux Fils d’Israël.

Trois figures bibliques, ancêtres des Justes des Nations, retiendront notre attention: la fille de Pharaon, Rahav, l’hôtelière et Yitro, le beau-père de Moïse.

La Fille de Pharaon:

«וַתֵּרֶא אֶת-הַתֵּבָה בְּתוֹךְ הַסּוּף וַתִּשְׁלַח אֶת-אֲמָתָהּ וַתִּקָּחֶהָ  וַתִּפְתַּח וַתִּרְאֵהוּ אֶת-הַיֶּלֶד וְהִנֵּה-נַעַר בֹּכֶה  וַתַּחְמֹל עָלָיו וַתֹּאמֶר מִיַּלְדֵי הָעִבְרִים זֶה» (שמות ב’, ה’-ו’).

«Or, la fille de Pharaon descendit, pour se baigner, vers le fleuve, ses compagnes la suivant sur la rive. Elle aperçut le berceau parmi les roseaux et envoya sa servante qui alla le prendre.  Elle l’ouvrit, elle y vit l’enfant: c’était un garçon gémissant. Elle eut pitié de lui et dit: C’est un enfant des Hébreux.» (Ex. 2, 5-6)

Alors que Pharaon ordonne la mort des garçons voués à être jetés dans le Nil, sa propre fille, dans un acte empreint d’amour, recueille sans hésiter celui qui sera choisi par Dieu pour libérer les Fils d’Israël.

Ra’hav, l’hôtelière

«רַק רָחָב הַזּוֹנָה תִּחְיֶה  הִיא וְכָל-אֲשֶׁר אִתָּהּ בַּבַּיִת כִּי הֶחְבְּאַתָה  אֶת-הַמַּלְאָכִים אֲשֶׁר שָׁלָחְנו» (יהושע ו’, י”ז).

«Seule, Ra’hab l’hôtelière aura la vie sauve, ainsi que toutes les personnes qui sont chez elle, parce qu’elle a mis à l’abri les émissaires que nous avions envoyés». (Jos. 6, 17).

Pour avoir protégé les deux espions délégués par Josué (Josué 2, 17), Ra’hab et les membres de sa famille seront épargnés lors de la chute de Jéricho.

Yitro, le beau-père de Moïse:

«וַיֹּאמֶר אֶל-בְּנֹתָיו וְאַיּוֹ לָמָּה זֶּה עֲזַבְתֶּן אֶת-הָאִישׁ קִרְאֶן לוֹ וְיֹאכַל לָחֶם וַיּוֹאֶל מֹשֶׁה לָשֶׁבֶת אֶת-הָאִישׁ וַיִּתֵּן אֶת-צִפֹּרָה בִתּוֹ לְמֹשֶׁה» (שמות ב’, כ’-כ”א).

«Il dit à ses filles: “Et où est-il? Pourquoi avez-vous laissé là cet homme? Appelez-le, qu’il vienne manger.”  Moïse consentit à demeurer avec cet homme, qui lui donna en mariage Tsippora, sa fille» (Ex. 2, 20-21)

Yitro, le prête de Midian se fera un devoir d’offrir l’hospitalité à Moïse identifié par ses filles comme un Egyptien (Ex. 2, 19). Selon Yitro, il s’agit non point d’un homme mais avant tout de «Cet homme» [littéralement: L'homme] qui, fuyant l’iniquité du tout puissant empire d’Egypte, est digne en tant que refugié au respect et à la  protection nécessaire à sa survie. Moïse, à son tour,  reconnaissant à l’égard de Yitro et de son attitude généreuse, dénomme ce dernier, «Cet homme», terme empreint d’humanité et d’amour. Cette expression n’est point sans rappeler le titre du célèbre livre de Primo Levi qui survivra aux camps de la mort: ” Si c’est un homme” (Turin, Janvier 1947)

«Vous qui vivez en toute quiétude

Bien au chaud dans vos maisons,

Vous qui trouvez le soir en rentrant

La table mise et des visages amis,

Considérez si c’est un homme

Que celui qui peine dans la boue,

Qui ne connaît pas de repos,

Qui se bat pour un quignon de pain,

Qui meurt pour un oui pour un non».

Le grand écrivain et Prix Nobel de la Paix (1986), Elie Wiesel,   rescapé des camps de la mort, s’exprime à propos de l’indifférence à l’égard d’autrui:

«L’un des principes centraux de ma vie est l’enseignement du Lévitique (19:16): “Lo ta’amod al damm reekha, Ne sois pas indifférent à l’effusion de sang infligée à ton prochain.” En outre, dans la Bible, Moïse lui-même se redécouvre à la fois Juif et  homme quand il prend la défense d’un Hébreu battu par un Egyptien et d’un autre Hébreu battu par l’un des siens. S’il était resté un spectateur neutre, il ne serait pas devenu le prophète de Dieu et le guide de son peuple. Albert Camus a exprimé cette idée avec éloquence: «Ne pas prendre position, c’est en soi prendre position.»

Puisse la  mémoire de tous les Justes des Nations éclairer chacun de nos pas vers le chemin de la dignité humaine.

Mémoires de Justes parmi les Nations 2010

 

Cordial shalom d’Israël,

Pour plus d’informations sur nos cours d’Hébreu biblique, CLIQUEZ sur ce lien.

Haïm Ouizemann

Haimo@eteachergroup.com

9 Responses to Trois Justes des Nations, non à l’indifférence!

  1. cathou says:

    Oui, enfin durant la 2ème guerre mondiale tout le monde ne rentrait pas dans un foyer chaud avec une table bien garnie. Beaucoup s’efforçait de survivre simplement.

    Mais je pense qu’il est bien plus important de parler de ceux qui ont “résisté et tendu la main” de quelque manière que se soit.
    S’il faut dénoncer la cruauté et l’hypocrisie, il faut mettre en avant ceux qui ont refusé.
    Ceux qui, au début n’ont pas su, n’ont pas compris ce qui se passait réellement, puis en comprenant ont choisi d’écouter leur coeur.

    Des “justes” il y en a beaucoup d’inconnus encore… beaucoup d’humilité chez ces gens qui souvent ne veulent pas sortir de l’ombre. Ils ont fait simplement ce qu’ils devaient faire.

  2. Luc HENRIST says:

    Merci pour ce rappel. Je trouve intéressant que vous disiez tout d’abord: “Nombreux sont les hommes et les femmes, Justes des Nations qui, au péril de leur vie, décident de porter secours aux Juifs” et deux lignes plus loin: “Le TaNa’Kh ne compte qu’un infime nombre de Justes qui tendront la main aux Fils d’Israël.” En réalité, cette deuxième phrase reflète beaucoup mieux la réalité que la première car, contrairement à ce que beaucoup pensent, il n’y a eu en tout et pour tout que 3.654 justes parmi les nations en France, sur une population de 45 millions de personnes à l’époque… C’est vraiment TRES peu…Et ils forment l’exception et non la règle. Je citerai moi aussi Elie Wiesel qui disait à juste titre: “Le contraire de l’amour, ce n’est pas la haine… Le contraire de l’amour, c’est l’indifférence”… Ne vous faites pas d’illusion, si cette persécution des juifs devait se reproduire aujourd’hui, on ne trouverait pas beaucoup plus de gens prêts à les aider…

    • Haïm says:

      Luc shalom,
      Je retiens votre remarque relative au nombre infime de Justes des Nations. Remarque d’autant plus importante qu’elle permet, en effet, de mieux comprendre l’ampleur du courage animant ces hommes et ces femmes. Nul d’entre nous ne peut veritablement imaginer l’atmosphere hostile de cette tranche d’histoire que certains aimeraient bien voir disparaitre. Et qui pourrait, aujourd’hui, avouer sincerement quelle aurait pu etre, alors, son attitude? Au moment ou les tenebres recouvraient l’Europe, quelques etincelles de lumiere brillaient encore. L’indifference est, certainement, le pire des maux que nombre de Nations partagent en commun de nos jours encore. Ainsi, si notre peuple traversa la Shoah, c’est pour que notre monde se souvienne et en tire les lecons pour l’edification d’un monde meilleur.
      Tous nos hommages et respects a ces grandes figures de l’Histoire humaine auxquelles nous ne serons jamais suffisamment reconnaissants.
      Todda rabba,
      Amities,
      Haim O.

  3. Dany says:

    Assurément beaucoup de Justes sont méconnus , Merci à la France pour le Chambon sur Lignon …Le coteau fleuri est notre colo et nous avons appris l’histoire par ces justes ” Les Armes de l’esprit ” une p’tite vidéo très explicite Je crois que ces atrocités rendent certains hommes lâches…Mais Dieu est là…Il domine sur les temps et les circonstances …et il y aura une juste rétribution …pour les Justes d’hier et d’Aujourd’hui…La Shoah est une tragédie qui nous parle encore .veillons et travaillons ensemble dans cet Esprit Agapé ..avec le Peuple d’Israël, serrons dans nos cœurs les promesses de Dieu …Mon père déporté en Allemagne que je n’ai jamais revu… Un homme de Nancy , déporté en Allemagne Daniel , Italien , non Juif !! est revenu de cet Enfer …nous nous sommes rencontrés …par Providence , il est devenu mon Père Adoptif, pour moi c’est un Juste admirable! Son empathie , m’a appris le Pardon , et j’ai été consolée en Partie…CE N’est que par la révélation de ce Dieu d’Amour , l’étude de la Bible …Que je vis, et m’ épanouie encore à ce jour , même veuve avec 4 Fils .cordial Shalom à tous .

    • Haïm says:

      Dany shalom,
      Je tiens a te remercier pour cet admirable temoignage qui nous touche tres fort! Que pourrais-je rajouter a tes paroles a la fois tragiques et neanmoins empreintes d’espoir. Oui c’est l’Espoir et notre aspiration a raconter aux nouvelles generations cette abomination que les mots ne sauraient exprimer qui continuent a eclairer notre vie.
      Nous n’avons point le droit de baisser les bras.
      Puisse l’Eternel te donner Force et Courage pour les tiens et pour toi-meme!
      Amities,
      Haim O.

  4. cathou says:

    Oui beaucoup agissent par lâcheté, mais il n’est pas toujours facile de faire face avec courage quand on est torturé, ou quand les siens sont menacés. A ce niveau je ne dirai pas lâcheté et je ne juge pas, parce que j’ignore quel serait mon comportement en de telles situations et je suis pas certaine d’être “héroïque”.

    Il y a lâcheté: je préfère tout simplement fermer les yeux et après moi le déluge. Mais je ne veux pas juger, non plus. Là encore il n’est pas certain que je serai capable d’ouvrir les yeux et capable de dépasser ce qui se passe autour de moi.

    Par contre celui qui dénonce, alors que personne ne lui a rien demandé, qu’aucune menace ne pèse sur lui… Est ce la lâcheté? Est ce la volonté de bien se faire voir (mais de qui et pourquoi?) je ne sais trop ce que c’est, mais c’est MINABLE ça oui!!!

  5. Dany says:

    Oh Merci Haïm de ta Sollicitude!..L’Amitié c’est un Baume…de Galaad !! Veillons et Prions les uns pour les autres dans ces temps décisifs ..Nous subissons tous une une réelle pression . Merci de penser à mes Trois fils…David, Emmanuel, Samuel Il y a des Blessures intérieures qui sont tenaces … Je prie également pour tous ces besoins que Dieu nous met à cœur chaque Jour .Cordial Shalom .

  6. cathou says:

    Depuis janvier les pays européens sont secoués par une vague d’attentats.
    Il est à remarquer que la liberté d’expressions mobilise encore les peuples. C’est bien et je suis fière que mon pays en soit le modèle.

    Toutefois il a fallu cette occasion pour que je découvre que des juifs, des familles juives, avaient, ont toujours, une protection armée pour le simple quotidien, et ça… dans mon pays, la France: je ne peux l’accepter, ni même le tolérer.
    Outrée, tellement outrée que, évidemment, vous me connaissez je ne peux me taire. Et je découvre encore plus stupéfaite qu’on me taxe de “raciste” et d’intolérante”

    Evidemment que je suis intolérante, oui en effet je ne peux tolérer qu’une personne ait besoin de la protection de l’armée pour vivre au quotidien pour une simple affaire de religion, dans mon pays!
    OUI, en effet c’est de l’intolérance.
    Mais quel est donc ce peuple qui 3 jours durant descend dans la rue, et ferme les yeux pour cause de tolérance à de telles situations??

    Il y a certes des chrétiens, des laïcs, antisémites, et il y en aura toujours. Les laïcs sont de toutes les façons: antisémites, antichrétiens, antiislam, antihindou, antiboudda etc.. , parfois même avec grande intolérance, ce qui ne leur épargne pas le risque de radicalisation qu’on ne prête qu’aux religions.
    Il faut tout de même dire qu’aujourd’hui c’est en majorité les laïcs et les musulmans qui sont antisémites. (je dis bien en majorité, pas tous évidemment)
    Alors est-ce raciste de dire cela??? Franchement je vois mal ce que le racisme vient faire là… Quand on voit un chat guetter puis déchiqueter et manger une souris: l’image vous choque, oui et alors c’est un constat. On peut être plus poétique, ça ne changera rien aux faits.

    Les faits aujourd’hui révèlent que l’Islam a un travail à faire. ça n’a rien de honteux, toutes les religions ont ce devoir d’évoluer avec le temps. Nous aussi, occidentaux, avons un travail à faire pour ne plus nous laisser berner, et être plus vigilants.
    Et la vigilance commence avec ce qui se passe dans notre pays.
    Alors allons nous continuer à accepter que les juifs de France, en 2015, soient sous surveillance quotidienne de l’armée pour simplement pouvoir vivre??? Suis je la seule que ça révolte???

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>